Tapie : « Tout le monde a menti dans ce procès, mais moi j'ai menti de bonne foi. »
Citation du jour

Humour involontaire, catégorie à créer, en trois jours et quelques perles.

À l’opposé de l’humour institutionnel très réfléchi et bien assumé, l’humour involontaire peut être regretté après coup, mais rarement pardonné.

« Tout le monde a menti dans ce procès, mais moi j’ai menti de bonne foi. »3314

Bernard TAPIE (né en 1943), lors du procès OM-Valenciennes, mars 1995

Le Spectacle du monde, nos 394 à 397 (1995).

Diversion dans la campagne présidentielle, épilogue du feuilleton médiatico-juridico-sportif qui passionne le public, avec deux stars à l’affiche : le foot et « Nanard », empêtré dans une sale affaire, au Tribunal de Valenciennes.

Le mot, qui vaut aveu, définit ce personnage atypique, cynique, talentueux dans son genre, popu et bling-bling à la fois, ogre hyperactif touchant à tous les métiers, présent dans tous les milieux : chanson, télévision, sport, économie et politique. De 1988 à 1992, le voilà député des Bouches-du-Rhône, député européen, ministre de la Ville, conseiller régional. Parallèlement, il a dirigé avec brio l’Olympique de Marseille jusqu’en 1993, date où commencent les ennuis judiciaires.

Accusé d’abus de biens sociaux et de fraude fiscale, le présent procès l’implique dans une tentative de corruption, lors du match OM-VA (Olympique de Marseille contre Valenciennes). Voulant protéger ses joueurs qui vont affronter le Milan AC dans la Coupe des clubs champions, le patron de l’OM a payé des joueurs de Valenciennes pour qu’ils « lèvent le pied ». L’OM a gagné sur les deux tableaux en 1993 (Coupe d’Europe et Coupe de France), mais des joueurs ont parlé. Tapie a démenti, avant de céder : « J’ai menti, mais… » Condamné à deux ans de prison, dont un an ferme pour corruption active et subornation de témoin, il fait appel. Condamnation définitive en 1996 et résurrection (médiatique et financière) sous le quinquennat de Nicolas Sarkozy.

Toutes les citations qui suivent
sont commentées dans nos Chroniques.

« La moitié du nuage d’ozone qui sévit dans la région parisienne est d’importation anglaise et allemande. »3379

Roselyne BACHELOT, ministre de l’Écologie et du Développement durable, Le Parisien, 20 septembre 2003

Citation nommée en 2004 pour le prix de l’humour politique du Press Club. Le plus « drôle », c’est que c’est vrai - rapport à l’appui ! A contrario et rétrospectivement, cela démontre le mensonge d’État selon lequel le nuage radioactif de Tchernobyl s’était prétendument arrêté à la frontière en avril-mai 1986, au prétexte que l’anticyclone des Açores protégeait la France.

« Il n’y a pas de pagaille ; la preuve, le préfet a pu venir en trois minutes. »3446

Brice HORTEFEUX, ministre de l’Intérieur, le 8 décembre 2010

Il s’exprime après la tempête de neige sur l’Île-de-France. Cette inconscience lui vaut sa sélection pour le prix Press Club, humour et politique, 2011. Humour malheureux, ciblé par les médias. En septembre 2009, il peinait à plaider la « blague auvergnate », pour que ne soit pas visé le petit Arabe : « Quand il y en a un, ça va. C’est quand il y en a beaucoup qu’il y a des problèmes. »

Partager cet article

L'Histoire en citations - Gaule et Moyen Âge

L'Histoire en citations - Renaissance et guerres de Religion, Naissance de la monarchie absolue

L'Histoire en citations - Siècle de Louis XIV

L'Histoire en citations - Siècle des Lumières

L'Histoire en citations - Révolution

L'Histoire en citations - Directoire, Consulat et Empire

L'Histoire en citations - Restauration, Monarchie de Juillet, Deuxième République

L'Histoire en citations - Second Empire et Troisième République

L'Histoire en citations - Seconde Guerre mondiale et Quatrième République

L'Histoire en citations - Cinquième République

L'Histoire en citations - Dictionnaire