Maurras : « Il n'est pas une idée née d'un esprit humain qui n'ait fait couler du sang sur la terre. » | L’Histoire en citations
Maurras : « Il n'est pas une idée née d'un esprit humain qui n'ait fait couler du sang sur la terre. »
Citation du jour

Second Empire citationsCharles Maurras, né le 20 avril 1868. La commémoration n’est plus d’actualité, mais l’Histoire en citations peut témoigner sur l’influence de cet idéologue d’extrême-droite : un demi-siècle de fascination et de haine. À vous de juger s’il faut toujours citer Maurras et comment le faire.

Leçon de l’Histoire incontournable, affirmation valable pour toute idéologie politique de gauche comme droite. Maurras paiera pour ça, même si ce n’est pas le prix du sang.

À feuilleter pour tout savoir.

« Il n’est pas une idée née d’un esprit humain qui n’ait fait couler du sang sur la terre. »2627

Charles MAURRAS (1868-1952), La Dentelle du rempart (1937)

« Choix de pages civiques en prose et en vers (1886-1936) », réédité par Bernard Grasset, préfacier littéralement fasciné par le style, la culture, la sensibilité, l’intelligence, l’humanisme de son auteur, « l’esprit de pauvreté du maître de l’Action française qui ne vécut que pour le service de son pays » … et son « réalisme politique ». C’est peut-être excessif. Maurras s’est beaucoup trompé, intellectuel égaré par trop de haines (politiques, raciales, historiques, ancestrales) et voyant partout des ennemis à la France, lui-même coupé du monde par une surdité qui l’isole fatalement.

Mais Maurras a raison, l’Histoire est sanglante et la violence de son époque n’a rien à envier aux siècles passés. L’Ancien Régime qu’il regrette n’est pas moins cruel aux hommes que la Révolution qu’il déteste. Il l’est autrement, pour d’autres raisons. Une seule chose ne change pas : la haine répond à la haine, la violence engendre la violence, le sang appelle le sang et les mots sont une arme qui tue. D’où la responsabilité de l’intellectuel.

« Les mots ! Les mots ! On a brûlé au nom de la charité, on a guillotiné au nom de la fraternité. Sur le théâtre des choses humaines, l’affiche est presque toujours le contraire de la pièce. »1267

Edmond de GONCOURT (1822-1896) et Jules de GONCOURT (1830-1870), Idées et Sensations (1866)

Énoncée sous le Second Empire, cette vérité vaut sous la Révolution plus qu’en toute autre époque de notre histoire de France.

« Liberté, que de crimes on commet en ton nom ! »1554

Mme ROLAND (1754-1793), montant à l’échafaud et s’inclinant devant la statue de la Liberté (sur la place de la Révolution, actuelle place de la Concorde), 8 novembre 1793

Mot de la fin d’une authentique héroïne, égérie des Girondins et comme eux victime des Montagnards.

« On meurt pour une cathédrale. Non pour des pierres. On meurt pour un peuple. Non pour une foule. On meurt par amour de l’Homme, s’il est clé de voûte d’une communauté. On meurt pour cela seul dont on peut vivre. »2809

Antoine de SAINT-EXUPÉRY (1900-1944), Terre des hommes (1939)

De retour des États-Unis où il s’est exilé après la défaite de 1940, poète et aviateur, il recommence le combat en 1943. Il disparaît au cours d’une mission de reconnaissance aérienne où il est volontaire (à 44 ans), 31 juillet 1944 - le jour où le front allemand est percé à Avranches (Normandie). Une mort qui donne un sens à sa vie.

Partager cet article

L'Histoire en citations - Gaule et Moyen Âge

L'Histoire en citations - Renaissance et guerres de Religion, Naissance de la monarchie absolue

L'Histoire en citations - Siècle de Louis XIV

L'Histoire en citations - Siècle des Lumières

L'Histoire en citations - Révolution

L'Histoire en citations - Directoire, Consulat et Empire

L'Histoire en citations - Restauration, Monarchie de Juillet, Deuxième République

L'Histoire en citations - Second Empire et Troisième République

L'Histoire en citations - Seconde Guerre mondiale et Quatrième République

L'Histoire en citations - Cinquième République

L'Histoire en citations - Dictionnaire