Hugo : « Fichtre ! fit Gavroche. Voilà qu'on me tue mes morts. »
Citation du jour

 

Victor Hugo, témoin de l’histoire avant d’en devenir acteur principal (opposant au futur Napoléon III), est aussi un auteur de génie, d’où sa troisième place sur le podium de l’Histoire en citations (après Napoléon et de Gaulle). Quant à l’humour, souvent noir, il est parfois inconscient, au point de faire rire ou sourire (jaune) aujourd’hui.

« Fichtre ! fit Gavroche. Voilà qu’on me tue mes morts. »2076

Victor HUGO (1802-1885), Les Misérables (1862)

Mot d’un populaire gamin de Paris, ainsi mis en situation : « Au moment où Gavroche débarrassait de ses cartouches un sergent gisant près d’une borne, une balle frappa le cadavre. › Fichtre ! fit Gavroche… › »

Hugo immortalise dans ce roman la première grande insurrection républicaine sous la Monarchie de Juillet, les 5 et 6 juin 1832. Une manifestation aux funérailles du général Lamarque (député de l’opposition, victime de l’épidémie de choléra) se termine en émeute, quand la garde nationale massacre les insurgés, retranchés rue du Cloître-Saint-Merri : barricades et pavés font à nouveau l’histoire et la une des journaux de l’époque.

Toutes les citations qui suivent
sont commentées dans nos Chroniques.

« Ils ont voulu voir de plus près la misère du peuple. »2074

Journaux d’opposition, printemps 1832. Histoire de la France et des Français (1972), André Castelot, Alain Decaux

Presse impitoyable contre le duc d’Orléans, fils aîné du roi, et Casimir Périer, président du Conseil, allant visiter dans les hôpitaux les victimes du choléra. Les quartiers populaires, surpeuplés, sont les plus touchés. Cette inégalité devant la mort accroît encore le malaise social. L’épidémie fait 20 000 victimes à Paris - dont Casimir Périer.

« Le choléra-blocus a succédé au choléra-morbus. »2077

Journaux d’opposition, juin 1832. Histoire de la France et des Français (1972), André Castelot, Alain Decaux

État de siège proclamé à Paris le 7 juin, climat social dramatique : population encore affolée par l’épidémie, surchauffée par la propagande républicaine. Nombreuses arrestations, suite aux manifestations d’étudiants. Parmi eux, Dumas, l’auteur des Trois Mousquetaires : « Qu’est-ce que l’histoire ? Un clou auquel j’accroche mes romans. »

« Vous n’avez, contre cette disposition révolutionnaire des classes pauvres, vous n’avez aujourd’hui, indépendamment de la force légale, qu’une seule garantie efficace, puissante, le travail, la nécessité incessante du travail. C’est là le côté admirable de notre société. »2050

François GUIZOT, Discours du 3 mai 1837. Archives parlementaires de 1787 à 1860 (1913), Assemblée nationale

Succédant à Casimir Périer, il joue dans la même catégorie : humour involontaire ! Politicien représentatif de l’époque et longtemps au pouvoir, chef du parti de la Résistance (résistance au mouvement révolutionnaire), il défend les intérêts de la grande bourgeoisie d’affaires, contribuant à accroître la misère ouvrière… et une opposition de plus en plus dure.

Partager cet article

L'Histoire en citations - Gaule et Moyen Âge

L'Histoire en citations - Renaissance et guerres de Religion, Naissance de la monarchie absolue

L'Histoire en citations - Siècle de Louis XIV

L'Histoire en citations - Siècle des Lumières

L'Histoire en citations - Révolution

L'Histoire en citations - Directoire, Consulat et Empire

L'Histoire en citations - Restauration, Monarchie de Juillet, Deuxième République

L'Histoire en citations - Second Empire et Troisième République

L'Histoire en citations - Seconde Guerre mondiale et Quatrième République

L'Histoire en citations - Cinquième République

L'Histoire en citations - Dictionnaire