« Dieu merci, il est crevé. » | L’Histoire en citations
 « Dieu merci, il est crevé. » cardinal Mazarin
Citation du jour

 

Cotes de popularité en berne ? Rien d’exceptionnel ! L’impopularité politique est un grand classique dont l’histoire remonte à l’Ancien Régime. On relève des records plus ou moins mérités ou expliqués. Les plus grands noms sont touchés : Premiers ministres et roi en personne.

« Dieu merci, il est crevé. »806

Hortense MANCINI (1646-1699), Mémoires (posthume)

Cri du cœur de la famille à la nouvelle de la mort du cardinal Mazarin, leur oncle. La belle et spirituelle mazarinette ajoute : « À vrai dire, je n’en fus guère plus affligée ; et c’est une chose remarquable qu’un homme de ce mérite, après avoir travaillé toute sa vie pour élever et enrichir sa famille, n’en ait reçu que des marques d’aversion, même après sa mort. »

Déjà de son vivant, le cardinal a battu des records d’impopularité. Originalité de la situation : il s’en moque.

« Qu’ils chantent, pourvu qu’ils paient. »759

MAZARIN (1602-1661). Dictionnaire de français Larousse, au mot « payer »

Un impôt de plus, des relations supposées avec la reine, un enrichissement personnel, tout est occasion de mazarinade (pamphlet souvent anonyme). Mazarin se moque de ces chansons et de ceux qui les chantent. Gardant et renforçant son pouvoir jusqu’à sa mort, il brave toutes les formes d’opposition qui culminent sous la Fronde : « Après ton compte rendu / Cher Jules, tu seras pendu / Au bout d’une vieille potence, / Sans remords et sans repentance. »

Ce mot, le plus connu de Mazarin, s’inspire du roi légendaire de Mycènes, Atrée, qui donnera la funeste dynastie des Atrides, au cœur des tragédies grecques. Il régnait par la terreur pour se maintenir au pouvoir et un auteur de tragédie latine, Accius, fait dire au tyran parlant de ses ennemis : « Qu’ils me haïssent, pourvu qu’ils me craignent. »

« Ci-gît l’auteur de tous impôts / Dont à présent la France abonde.
Ne priez point pour son repos / Puisqu’il l’ôtait à tout le monde. »892

Épitaphe (anonyme) de Colbert, 1683

Dictionnaire de la mort (1967), Robert Sabatier

Les ministres des Finances sont souvent impopulaires et Colbert, par sa rigueur, le fut tout particulièrement. La Mort de Colbert est le titre d’une chanson connue, en cette fin d’année 1683 : « Caron étant sur le rivage, / Voyant Colbert, dit aussitôt : / Ne vient-il pas mettre un impôt / Sur mon pauvre passage. » Dans la mythologie, Caron avec sa barque permet aux âmes d’accéder au royaume des morts, mais il exige un péage, pour franchir le fleuve Styx.

Les impôts accrus ou créés, indirects et particulièrement injustes au siècle de Louis XIV, ont causé des émeutes fiscales : révolte du papier timbré, notamment en Bretagne (1675). Autre raison d’impopularité de Colbert : la fortune rapide de ce fils de bourgeois anobli, mal vu par les Grands et suspect au peuple.

« Qui s’y frotte, s’y pique. »277

LOUIS XI (1423-1483), sa devise illustrée par un chardon

Deux siècles plus tôt, à la fin du Moyen Âge, autre forme d’impopularité. Louis XI se fait craindre et se soucie peu de se faire aimer, à l’image du chardon. Il passe pour égoïste et parcimonieux, voire avare, indifférent à ses deux femmes - Marguerite d’Écosse se ronge de chagrin et Charlotte de Savoie ne fut guère plus heureuse.

Détesté des grands féodaux qui ne cessèrent de comploter contre lui, il les combattit sans relâche pour le bien de la Couronne. Accomplissant ainsi son devoir de prince et quels que soient les moyens utilisés, Louis XI est en cela un grand roi pour la France, quoique détesté de l’historien Michelet et généralement peu aimé.

Louis XII prendra la même devise, associée au porc-épic – d’où parfois confusion entre les deux symboles et les deux rois.

Le siècle de Louis XIV

 

À ce rythme - 4 citations par jour - les 10 Chroniques de l’Histoire en citations sont à vous dans trois ans. Encore trois ans et vous aurez aussi le Dictionnaire. Mais que de temps perdu !


Faites un tour dans la Boutique, feuilletez les 20 premières pages de chaque volume et voyez si ça vaut le coût (4 € le volume).

 

Enregistrer

Enregistrer

Partager cet article

L'Histoire en citations - Gaule et Moyen Âge

L'Histoire en citations - Renaissance et guerres de Religion, Naissance de la monarchie absolue

L'Histoire en citations - Siècle de Louis XIV

L'Histoire en citations - Siècle des Lumières

L'Histoire en citations - Révolution

L'Histoire en citations - Directoire, Consulat et Empire

L'Histoire en citations - Restauration, Monarchie de Juillet, Deuxième République

L'Histoire en citations - Second Empire et Troisième République

L'Histoire en citations - Seconde Guerre mondiale et Quatrième République

L'Histoire en citations - Cinquième République

L'Histoire en citations - Dictionnaire