Lamartine : « Voltaire, quel que soit le nom dont on le nomme... » | L’Histoire en citations
Lamartine : « Voltaire, quel que soit le nom dont on le nomme... »
Citation du jour

 

Déjà très présent dans l’indexation de notre site, Voltaire vaut bien une deuxième série de citations du jour : philosophe toujours aimé, il incarne l’esprit français et le siècle des Lumières, dans ses défauts autant que dans ses qualités, avec l’humour en prime.

Portrait de Voltaire, vu par ses confrères. Avis « très partagés », surtout chez les contemporains qui ont parfois détesté l’homme (pour son humour, son génie, sa gloire ?). Avec le recul du temps, l’évidence s’impose. C’est un philosophe hors pair. Fond et forme !

« Voltaire, quel que soit le nom dont on le nomme
C’est un cycle vivant, c’est un siècle fait homme ! »1016

Alphonse de LAMARTINE (1790-1869), Première méditation (1820)

Avec des accents hugoliens, le poète du XIXe siècle rend justice à l’homme et au philosophe.
 
Le « roi Voltaire » a tout vu, tout vécu : la cour et ses plaisirs, mais aussi ses désillusions, la Bastille et ses cachots, l’exil, les salons et les succès mondains aussi bien que financiers, l’Europe avec le bonheur en Angleterre, le piège en Prusse auprès d’un despote éclairé, la vie de château à Ferney où il joue l’« aubergiste de l’Europe », la lutte incessante pour ses idées (liberté, justice, tolérance) et la défense des victimes de l’arbitraire. Quelle belle et longue existence !

« Voltaire alors régnait, ce singe de génie / Chez l’homme en mission par le diable envoyé. »1017

Victor HUGO (1802-1885), Les Rayons et les ombres (1840)

L’hommage nuancé s’explique : si différents que soient les deux personnages, si opposée même leur nature, ils furent l’un et l’autre à l’image de leur temps, entrant vivants dans la légende (et au Panthéon) après s’être jetés corps et âme dans toutes les luttes.

Quant à la métaphore animale, rappelons l’autoportrait de Voltaire, perle du bestiaire historique : « Je suis flexible comme une anguille et vif comme un lézard et travaillant toujours comme un écureuil. »

« Ce n’est pas seulement un esprit qu’il a [Voltaire], ce sont tous les esprits ensemble qui reviennent dans son crâne et y tiennent le Sabbat. »1015

Président de BROSSES (1709-1777), Lettre à son cousin Loppin de Gémeaux, 4 janvier 1759

Premier président du Parlement de Dijon, magistrat indépendant et frondeur, deux fois exilé sur ses terres, il est doué d’assez d’esprit pour apprécier celui du philosophe.

Le roi de Prusse, Frédéric II, est lui-même un despote assez éclairé pour écrire cet Éloge de Voltaire : « L’on peut dire, s’il m’est permis de m’exprimer ainsi, que M. de Voltaire valait seul toute une Académie. »

« D’autres cyniques étonnèrent la vertu, Voltaire étonne le vice. Paris le couronna, Sodome l’eût banni. »1018

Joseph de MAISTRE (1753-1821), Les Soirées de Saint-Pétersbourg (1821)

Philosophe, élève des jésuites, adversaire résolu de la Révolution, aussi fervent monarchiste que catholique, il s’oppose aux « idéologues » et au premier d’entre eux, Voltaire : « Il se plonge dans la fange, il s’y roule, il s’en abreuve ; il livre son imagination à l’enthousiasme de l’enfer qui lui prête toutes ses forces pour le traîner jusqu’aux limites du mal. Il invente des prodiges, des monstres qui font pâlir. »

Un peu excessif, mais… Voltaire en aurait souri.

« Plus bel esprit que grand génie,
Sans loi, sans mœurs et sans vertu,
Il est mort comme il a vécu,
Couvert de gloire et d’infamie. »1230

Épigramme, juin 1778, attribuée à Jean-Jacques ROUSSEAU (1712-1778), à la mort de Voltaire

Rousseau meurt deux mois après, à Ermenonville. Fin d’une longue guérilla philosophico-polémique, qui ne fit honneur à aucun des deux personnages, si talentueux (ou géniaux) fussent-ils.

Est-ce une vengeance pour le trait d’humour voltairien visant le Discours sur l’origine et les fondements de l’inégalité parmi les hommes, point de départ de la philosophie politique de Rousseau qui annonce le Contrat social : « J’ai reçu, Monsieur, votre nouveau livre contre le genre humain… On n’a jamais employé tant d’esprit à vouloir nous rendre bêtes. Il prend envie de marcher à quatre pattes, quand on lit votre ouvrage. »

Un peu léger, en tout cas très injuste contre le pauvre Jean-Jacques, trop passionné, trop romantique pour avoir de l’humour, et quasi paranoïa.

Notre portrait de Voltaire en citations :

  • Voltaire : « Voici le temps de l’aimable Régence, Temps fortuné marqué par la licence. »
  • Voltaire : « Si Dieu n’existait pas, il faudrait l’inventer. »
  • Voltaire : toutes les citations sont à retrouver dans notre indexation.

Siècle des Lumières

 

Feuilletez les 20 premières pages

À ce rythme - 4 citations par jour - les 10 Chroniques de l’Histoire en citations sont à vous dans trois ans. Encore trois ans et vous aurez aussi le Dictionnaire. Mais que de temps perdu !

Faites un tour dans la Boutique, feuilletez les 20 premières pages de chaque volume et voyez si ça vaut le coût (4 € le volume).

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Partager cet article

L'Histoire en citations - Gaule et Moyen Âge

L'Histoire en citations - Renaissance et guerres de Religion, Naissance de la monarchie absolue

L'Histoire en citations - Siècle de Louis XIV

L'Histoire en citations - Siècle des Lumières

L'Histoire en citations - Révolution

L'Histoire en citations - Directoire, Consulat et Empire

L'Histoire en citations - Restauration, Monarchie de Juillet, Deuxième République

L'Histoire en citations - Second Empire et Troisième République

L'Histoire en citations - Seconde Guerre mondiale et Quatrième République

L'Histoire en citations - Cinquième République

L'Histoire en citations - Dictionnaire