« Où trouver une fille charmante Pour donner au roi Louis ? Où trouver une ligue puissante Contre tous ses ennemis ? » | L’Histoire en citations
« Où trouver une fille charmante Pour donner au roi Louis ? Où trouver une ligue puissante Contre tous ses ennemis ? »
Citation du jour

siècle lumières citationsLouis XV le Bien Aimé finira haï du peuple. Quant à ses amours aux conséquences plus ou moins historiques, le cas est plus complexe que pour les précédents Bourbons.

Feuilletez notre Chronique sur le Siècle des Lumières pour en savoir plus

« Où trouver une fille charmante Pour donner au roi Louis ? Où trouver une ligue puissante Contre tous ses ennemis ? »1093

Où trouver une fille charmante ? (1725), chanson

Histoire de France par les chansons (1982), France Vernillat, Pierre Barbier.

Le peuple qui adore son petit roi chante, tandis que la cour cherche… l’alliance la plus profitable. C’est tout un feuilleton. Trois ans pour aligner rien moins que 17 princesses ! Encore furent-elles choisies parmi 99 possibilités. On évitera (dit la chanson) « la Salpêtrière » – fille du roi du Portugal, « d’une famille dont l’esprit est dérangé », selon le rapport. On renverra sa cousine germaine, l’infante d’Espagne, vraiment trop jeune – fiancée à 3 ans, elle en a 7, Louis est de santé fragile et sa mort sans descendance donnerait la couronne au duc d’Orléans, mais l’affront fait à l’Espagne est près de provoquer une guerre. Et on la trouvera (dit la chanson) « dans une chaumière » : autrement dit, on se rabat sur la plus pauvre, fille d’un roi (de Pologne) sans royaume, Marie Leczinska. Ça fait jaser dans toutes les cours d’Europe !

« Le roi déclara hier son mariage et je vous assure que l’on ne peut être plus gai ni désirer plus vivement l’arrivée de la princesse ; il nous a promis que dix mois après son mariage, il serait père. »1094

Maréchal de VILLARS (1653-1734), 28 mai 1725. Mémoires du maréchal de Villars (posthume, 1904)

L’adolescent, très pieux, se réserve pour sa femme, mais son sang Bourbon bouillonne, face à toutes les jeunes beautés de la cour, impatientes de lui plaire. En attendant le mariage, la chasse est l’exutoire de sa vitalité et restera plus tard, avec l’amour, son passe-temps favori.

« La princesse de Pologne avait près de vingt-deux ans, bien faite et aimable de sa personne, ayant d’ailleurs toute la vertu, tout l’esprit, toute la raison qu’on pouvait désirer dans la femme d’un roi qui avait quinze ans et demi. »1095

Maréchal de VILLARS (1653-1734), 28 mai 1725. Mémoires du maréchal de Villars (posthume, 1904)

La vertu est indiscutable et le demeura. Peut-être le bonheur la fit-elle jolie un temps. Mais son propre père, roi de Pologne, assurait n’avoir jamais connu de reines plus ennuyeuses que sa femme et sa fille ! Or Louis XV, de nature mélancolique, a besoin de légèreté, de gaieté, d’esprit. On ne peut donc imaginer couple plus mal assorti. Néanmoins, après le mariage (4 septembre 1725), et toujours selon le témoignage de Villars, fringant septuagénaire, « la nuit du 5 au 6 a été pour notre jeune roi une des plus glorieuses […] la nuit du 6 au 7 a été à peu près égale. Le roi, comme vous croyez bien, est fort content de lui et de la reine, laquelle, en vérité, est avec raison bien reine de toutes les façons. » Le duc de Bourbon confirme par lettre au père de la mariée que le roi donna à la reine « sept preuves de tendresse » la première nuit qui avait duré treize heures ! Début de la carrière amoureuse de Louis XV et preuve que les rois n’ont pas de vie privée !!!

« Prenez parole avec Peira pour un garçon. »1099

LOUIS XV (1710-1774), à la reine, 28 juillet 1728

Marie Leczinska vient d’accoucher d’une fille, après les jumelles de l’année précédente. Elle pleure de n’avoir toujours pas donné le Dauphin espéré à la France et au roi tant aimé. Lequel ne se permet pas d’autre reproche et s’en remet à Peira, l’accoucheur. Le fils ardemment désiré naît le 4 septembre 1729 et met fin à la rivalité dynastique avec l’Espagne. Dans une monarchie héréditaire, la naissance d’un héritier (mâle) est une obsession nationale. La mortalité infantile élevée et une espérance de vie relativement brève rendent la situation plus dramatique encore.

Quant aux amours royales, on s’étonne que ce bel homme de 28 ans n’ait pas encore de maîtresse. Le sang des Bourbon bouillonne en lui, mais sa piété l’emporte. Moins précoce que Louis XIV ou Henri IV, Louis XV se rattrapera plus tard. En attendant, le couple royal est un couple amoureux – fait rarissime. Elle est folle de lui et après un coup de foudre authentique et une nuit de noces glorieuse commentée comme une bataille, le roi aime tendrement cette reine douce et soumise, qu’il trouve « la plus belle ». Cette indulgence confirme que le roi a les yeux de l’amour, pour la reine.

« Toujours coucher, toujours grosse, toujours accoucher. »1106

Marie LECZINSKA (1703-1768), en 1737. Les Rois qui ont fait la France, Louis XV le Bien-Aimé (1982), Georges Bordonove

Mot souvent cité, sans doute apocryphe – femme très réservée, princesse bien éduquée, Marie n’a pu dire cela. Mais elle a dû le penser. En dix ans de mariage, elle donne dix enfants au roi (dont sept filles). La dernière grossesse est difficile, sa santé s’en ressent, elle doit se refuser à son époux sans lui dire la raison, il s’en offusque et s’éloigne d’elle.

La reine perd toute séduction, se couvre de fichus, châles et mantelets pour lutter contre sa frilosité. Toujours amoureuse, elle sera malheureuse, et l’une des reines les plus ouvertement trompées. Humiliée par les maîtresses en titre, la reine se console avec Dieu et la gourmandise : on lui doit l’invention des bouchées à la reine. On lui doit aussi la Lorraine. Au terme de la guerre de Succession de Pologne (1733-1738) et du traité de Vienne, son père Stanislas Leczinski n’obtient pas la Pologne, mais la Lorraine en viager : la province deviendra donc française à sa mort. Cette bonne affaire, due à l’habileté du cardinal de Fleury, est l’un des meilleurs acquis du règne au Siècle des Lumières.

Partager cet article

L'Histoire en citations - Gaule et Moyen Âge

L'Histoire en citations - Renaissance et guerres de Religion, Naissance de la monarchie absolue

L'Histoire en citations - Siècle de Louis XIV

L'Histoire en citations - Siècle des Lumières

L'Histoire en citations - Révolution

L'Histoire en citations - Directoire, Consulat et Empire

L'Histoire en citations - Restauration, Monarchie de Juillet, Deuxième République

L'Histoire en citations - Second Empire et Troisième République

L'Histoire en citations - Seconde Guerre mondiale et Quatrième République

L'Histoire en citations - Cinquième République

L'Histoire en citations - Dictionnaire