« Parlement à vendre / Ministres à pendre / Couronne à louer. » | L’Histoire en citations
« Parlement à vendre / Ministres à pendre / Couronne à louer. »
Citation du jour

 

Voila le commencement de la fin… L’Ancien Régime millénaire n’a plus que quelques années à survivre. Le peuple prend la parole avant de prendre le pouvoir - sous la Révolution, l’humour sera souvent plus noir, voire assassin. Mais déjà, le ton se durcit à l’extrême.

« Parlement à vendre
Ministres à pendre
Couronne à louer. »1255

Mots gravés sur les murs du Palais de justice, mai 1788

Histoire de France depuis les origines jusqu’à la Révolution (1911), Ernest Lavisse, Paul Vidal de La Blache.

Des meneurs crient au coup d’État. Des soulèvements éclatent partout en France, orchestrés par une campagne de cabales et de pamphlets - ce sont les « basses Lumières », redoutablement destructrices. On invoquerait aujourd’hui la théorie du complot. Et nul besoin des réseaux sociaux pour que la rumeur se diffuse !

En Languedoc à Toulouse, en Bretagne à Rennes, on manifeste. En Dauphiné à Grenoble le 7 juin 1788, on se soulèvera pendant la « journée des Tuiles ». Autant de révoltes qui annoncent La Révolution.

Toutes les citations qui suivent
sont commentées dans nos Chroniques.

« Notre Saint Père l’a rougi,
Le roi de France l’a noirci,
Le Parlement le blanchira,
Alleluya. »1241

Alleluya sur l’affaire du Collier (1786), chanson

L’Affaire éclate, portée devant le Parlement de Paris. Le cardinal de Rohan est innocenté, mais la reine déconsidérée pour ses fastueuses dépenses devient « Madame Déficit ».

« Notre saint père est un dindon
Le calotin est un fripon
Notre archevêque un scélérat
Alleluya. »1250

Première chanson anticléricale attaquant le pape (sans titre et sans auteur)

Le clergé était une cible habituelle, mais voilà Pie VI mis en cause. Début des ennuis pour le 248e pape qui verra passer la Révolution, puis la campagne d’Italie de Bonaparte.

« Il faudrait au moins que l’archevêque de Paris crût en Dieu ! »1251

LOUIS XVI

Très pieux, il refuse en ces termes à Loménie de Brienne, archevêque de Toulouse, la place que la reine voulait lui faire obtenir à Paris.

« Les notables ont fini […]
Leurs sacrés brouillamini
Mais leur compte est foutu :
Ils s’en retournent la pelle au cul. »1252

Considérations politiques de Messieurs les notables de la halle au pain (1787), chanson

Le peuple a perdu espoir : ces « Mrs les notables » n’ont rien voulu céder de leurs privilèges et le roi a cédé en renvoyant Calonne. Cette chanson poissarde a déjà un ton révolutionnaire.

Partager cet article

L'Histoire en citations - Gaule et Moyen Âge

L'Histoire en citations - Renaissance et guerres de Religion, Naissance de la monarchie absolue

L'Histoire en citations - Siècle de Louis XIV

L'Histoire en citations - Siècle des Lumières

L'Histoire en citations - Révolution

L'Histoire en citations - Directoire, Consulat et Empire

L'Histoire en citations - Restauration, Monarchie de Juillet, Deuxième République

L'Histoire en citations - Second Empire et Troisième République

L'Histoire en citations - Seconde Guerre mondiale et Quatrième République

L'Histoire en citations - Cinquième République

L'Histoire en citations - Dictionnaire