Ennemi le plus constant de la France, des premières invasions germaniques de la Gaule à la fin de la Seconde Guerre mondiale, que l’Allemagne soit un empire ou une mosaïque d’États, s’identifie à la Prusse de Bismarck ou s’incarne dans le fascisme d’Hitler. Enfin, la paix, la réunification finale (1990) et l’Europe en devenir.

Cliquez sur une citation pour la consulter dans son contexte historique.Retour à l’index

Affichage de 1 - 25 sur 48.

« Quand Paris boira le Rhin, toute la Gaule aura sa fin. »508

Jean LE BON (XVIe siècle), Le Rhin au Roy (1568)

« Quand les Français rendront ArrasLes souris mangeront les chats. »728

Écrit sur une des portes de la ville d’Arras que les Français ont prise, le 9 août 1640

« Je vois bien qu’on a pressé l’orange, il faut penser à sauver l’écorce. »1133

VOLTAIRE (1694-1778), Lettre à Mme Denis, 18 décembre 1752. Correspondance (posthume)

« Il a travaillé, il a travaillé, pour le roi de Prusse. »1150

Refrain, devenu proverbe, et signifiant travailler pour rien.
Chanson sur la défaite de Soubise à Rossbach (en Prusse) (1757)

« De ce jour et de ce lieu date une ère nouvelle de l'histoire du monde et vous pourrez dire : j'y étais. »1435

Johann Wolfgang von GOETHE (1749-1832), Aus meinem Lebe : Dichtung und Warheit - De ma vie : Poésie et Vérité (1811-1833), autobiographie

« Pas besoin de sabres, les gourdins suffiront pour ces chiens de Français ! »1817

FRÉDÉRIC-GUILLAUME III (1770-1827), roi de Prusse, été 1806

« Nous l’acceptons le cœur léger. »2311

Émile OLLIVIER (1825-1913), Corps législatif, le jour de la déclaration de guerre à la Prusse, 19 juillet 1870

« Une guerre entre Européens est une guerre civile. »2323

Victor HUGO (1802-1885), Carnets, albums et journaux

« Sauver Paris, c'est plus que sauver la France, c'est sauver le monde. »2325

Victor HUGO (1802-1885), Pendant l’exil (écrits et discours de 1852-1870)

« La ville de Paris est une personne trop puissante et trop riche pour que sa rançon ne soit pas digne d’elle. »2353

Otto von BISMARCK (1815-1898), le chancelier allemand qui fixe donc la « rançon » à au moins un milliard de franc, le 23 janvier 1871

« Nous sommes gueux comme des rats d'église. »2415

Adolphe THIERS (1797-1877), au gouverneur de la Banque de France, faisant allusion aux finances de l’État, 24 mars 1871

« La patrouille allemande passe,Baissez la voix, mes chers petits,Parler français n’est plus permisAux petits enfants de l’Alsace. »2420

Gaston VILLEMER (1840-1892), paroles, et Lucien DELORMEL (1847-1899), musique, Le Maître d’école alsacien, chanson

Pages

La collection

Les Chroniques…

Les Chroniques, en 10 volumes, racontent l’histoire de France de la Gaule à nos jours, en 3 500 citations numérotées, sourcées, replacées dans leur contexte, et signées par près de 1 200 auteurs.

… et le Dictionnaire

Lire la suite…

L'Histoire en citations - Seconde Guerre mondiale et Quatrième République

L'Histoire en citations - Restauration, Monarchie de Juillet, Deuxième République

L'Histoire en citations - Dictionnaire

L'Histoire en citations - Cinquième République

L'Histoire en citations, collection de 11 livres numériques… à télécharger !

Logo Dico-Citations du journal Le Monde