Elle a raccourci l’espérance de vie jusqu’au siècle dernier. La mortalité infantile touchait toutes les classes et beaucoup d’hommes au pouvoir furent de grands malades - la tuberculose fit des ravages chez nos rois. Épidémies récurrentes de peste et choléra, grande vérole (syphilis) et grippe espagnole (1918). La maladie s’entend aussi au figuré, touchant le corps social, l’économie, le pays lui-même.

Cliquez sur une citation pour la consulter dans son contexte historique.Retour à l’index

Affichage de 1 - 25 sur 43.

« Son corps était épuisé de vieillesse et de maladie, mais il conservait son âme en lui, afin que, par elle, le Christ triomphât. »31

EUSÈBE de CÉSARÉE (vers 265-340), Histoire ecclésiastique (premier document sur les débuts de l’Église, diverses éditions et traductions)

« Dans le château de Rambouillet,Le roi François s’y trépassait […]Par quoi chantons à haute voixVive Henri, roi des François ! »478

Chanson nouvelle composée sur les regrets du trépassement du Très Chrétien Roi de France, 1547

« Je le soignai, Dieu le guérit. »484

Ambroise PARÉ (vers 1509-1590), phrase gravée sur le socle de sa statue à Laval, sa ville natale

« Que mon peuple persiste et demeure ferme en la foi en laquelle je meurs. »492

HENRI II (1519-1559), mot de la fin, le 10 juillet 1559

« La Ligue nous a réduits non à la pauvreté, mais à la mendicité. »643

Étienne PASQUIER (1529-1615), Les Recherches de la France (1633)

« Les philosophes sont plus anatomistes que médecins : ils dissèquent et ne guérissent pas. »996

RIVAROL (1753-1801), Fragments et pensées philosophiques (posthume)

« Jeté dès mon enfance dans le tourbillon du monde, j’appris de bonne heure par l’expérience que je n’étais pas fait pour y vivre. »1034

Jean-Jacques ROUSSEAU (1712-1778), Les Rêveries d’un promeneur solitaire (posthume, 1782)

« Le fanatisme est une peste qui reproduit de temps en temps des germes capables d'infester la terre. »1057

Denis DIDEROT (1713-1784), Encyclopédie, article « Christianisme »

« Le monstre est un chien qui aura entendu aboyer quelques chiens et qui aura pris la rage. »1144

VOLTAIRE (1694-1778), Lettre à Mme de Lutzelbourg, 20 janvier 1757, Correspondance (posthume)

« Après nous, le déluge. »1151

Marquise de POMPADOUR (1721-1764), à Louis XV, fin 1757

Pages

La collection

Les Chroniques…

Les Chroniques, en 10 volumes, racontent l’histoire de France de la Gaule à nos jours, en 3 500 citations numérotées, sourcées, replacées dans leur contexte, et signées par près de 1 200 auteurs.

… et le Dictionnaire

Lire la suite…

L'Histoire en citations - Siècle de Louis XIV

L'Histoire en citations - Gaule et Moyen Âge

L'Histoire en citations - Restauration, Monarchie de Juillet, Deuxième République

L'Histoire en citations - Second Empire et Troisième République

L'Histoire en citations, collection de 11 livres numériques… à télécharger !