Clé indispensable pour comprendre l’histoire de la France, fille aînée de l’Église et patrie de Jeanne d‘Arc, avec la foi du Moyen Âge, le terrorisme des “ guerres saintes ”. La religion fonde la morale selon Voltaire (déiste) et Napoléon, le culte de l’Être suprême cher à Robespierre, le catholicisme social au XIXe siècle. Jusqu’à la laïcité républicaine de 1905, tolérante à toutes les religions.

Cliquez sur une citation pour la consulter dans son contexte historique.Retour à l’index

Affichage de 51 - 75 sur 93.

« Notre saint père est un dindonLe calotin est un friponNotre archevêque un scélérat / Alleluya. »1250

Première chanson anticléricale attaquant le pape (sans titre, et sans auteur)

« Nous voulons substituer toutes les vertus et tous les miracles de la république à tous les vices et à tous les ridicules de la monarchie. »1278

Maximilien ROBESPIERRE (1758-1794), Discours sur le gouvernement intérieur, Convention nationale, 1794

« Fils de Saint Louis, montez au ciel. »1478

Abbé EDGEWORTH de FIRMONT (1745-1807), confesseur de Louis XVI, au roi montant à l’échafaud, 21 janvier 1793

« Le peuple français reconnaît l'existence de l'Être suprême et l'immortalité de l'âme. »1586

Maximilien ROBESPIERRE (1758-1794), Convention, Rapport du 7 mai 1794 (décret du 18 floréal an II)

« Les conquérants habiles ne sont jamais brouillés avec les prêtres. »1719

Napoléon BONAPARTE (1769-1821), Lettre à Lucien Bonaparte, ambassadeur à Madrid, 18 avril 1801

« Talleyrand, ci-devant noble, ci-devant prêtre, ci-devant évêque, avait trahi les deux ordres auxquels il appartenait. »1785

Louis MADELIN (1871-1956), De Brumaire à Marengo, Histoire du Consulat et de l’Empire, tome III (1938)

« Votre Sainteté est souveraine de Rome, mais j’en suis l’Empereur. »1812

NAPOLÉON Ier (1769-1821), Lettre à Sa Sainteté le Pape, Paris, 13 février 1806

« Dieu a établi Napoléon, notre souverain, l'a rendu son image sur la terre […] Honorer et servir notre Empereur est donc honorer et servir Dieu. »1814

Abbé Paul d’ASTROS (1772-1851), Catéchisme à l’usage de toutes les Églises de l’Empire français, 4 août 1806

« C’est la dernière fois que j’entre en discussion avec cette prêtraille romaine. »1829

NAPOLÉON Ier (1769-1821), Lettre à Eugène de Beauharnais, 22 juillet 1807

« Je vous dispense également de me comparer à Dieu... Je veux croire que vous n’avez pas réfléchi à ce que vous m’écriviez. »1832

NAPOLÉON Ier (1769-1821), au vice-Amiral Decrès, ministre de la Marine, 22 mai 1808

« Que voulez-vous, mon cher, la religion se perd ! »1837

TALLEYRAND (1754-1838), à Fouché, en 1809

« Je sais qu’il faut rendre à Dieu ce qui est à Dieu, mais le Pape n’est pas Dieu. »1852

NAPOLÉON Ier (1769-1821) au Comité ecclésiastique, Paris, 16 mars 1811

« C'est nous qui fessons, et qui refessons, Les jolis petits, les jolis garçons. »1967

Pierre Jean de BÉRANGER (1780-1857), Les Révérends Pères, chanson

« L’époque actuelle sera difficile à expliquer à nos arrière-neveux. »1997

Le Constitutionnel, à propos de la loi sur le sacrilège, avril 1825

Pages

La collection

Les Chroniques…

Les Chroniques, en 10 volumes, racontent l’histoire de France de la Gaule à nos jours, en 3 500 citations numérotées, sourcées, replacées dans leur contexte, et signées par près de 1 200 auteurs.

… et le Dictionnaire

Lire la suite…

L'Histoire en citations - Dictionnaire

L'Histoire en citations - Cinquième République

L'Histoire en citations - Second Empire et Troisième République

L'Histoire en citations - Seconde Guerre mondiale et Quatrième République

L'Histoire en citations, collection de 11 livres numériques… à télécharger !