Affichage de 1 - 25 sur 31.

« Les droits des hommes Ă©taient mĂ©connus, insultĂ©s depuis des siècles ; ils ont Ă©tĂ© rĂ©tablis pour l’humanitĂ© entière. Â»1362

TALLEYRAND (1754-1838), Adresse solennelle aux Français, lue le 11 février 1790 à l’Assemblée

« Mon ami, j’emporte avec moi les derniers lambeaux de la monarchie. Â»1384

Comte de MIRABEAU (1749-1791), à Talleyrand, fin mars 1791. Son « mot de la fin politique »

« L’espace qui sĂ©pare la Grande-Bretagne du continent n’est point infranchissable. Â»1718

Napoléon BONAPARTE (1769-1821), Lettre à Talleyrand, ministre des Relations extérieures, 19 avril 1801

« C’est pire qu’un crime, c’est une faute. Â»1747

Antoine Claude Joseph BOULAY de la MEURTHE (1761-1840), apprenant l’exécution du duc d’Enghien, le 21 mars 1804.
Mot parfois attribué, mais à tort, à FOUCHÉ (1759-1820) ou à TALLEYRAND (1754-1838)

« La diplomatie est la police en grand costume. Â»1759

NAPOLÉON Ier (1769-1821), Maximes et pensées

« Talleyrand, ci-devant noble, ci-devant prĂŞtre, ci-devant Ă©vĂŞque, avait trahi les deux ordres auxquels il appartenait. Â»1785

Louis MADELIN (1871-1956), De Brumaire à Marengo, Histoire du Consulat et de l’Empire, tome III (1938)

« Quand Monsieur de Talleyrand ne conspire pas, il trafique. Â»1786

François René de CHATEAUBRIAND (1768-1848), Mémoires d’outre-tombe (posthume)

« Ne suivez jamais votre premier mouvement, il est toujours gĂ©nĂ©reux. Â»1790

TALLEYRAND (1754-1838), aux jeunes secrétaires d’ambassade

« Je me suis mis Ă  la disposition des Ă©vĂ©nements et, pourvu que je restasse Français, tout me convenait. Â»1836

TALLEYRAND (1754-1838), MĂ©moires et Correspondance du prince de Talleyrand (posthume, 1891)

« Que voulez-vous, mon cher, la religion se perd ! Â»1837

TALLEYRAND (1754-1838), à Fouché, en 1809

« VoilĂ  le commencement de la fin. Â»1869

TALLEYRAND (1754-1838), à l’annonce du désastre de la retraite de Russie, décembre 1812

« Si cela va sans le dire, cela ira encore mieux en le disant. Â»1921

TALLEYRAND (1754-1838), au Congrès de Vienne, octobre 1814

« Il faut tuer Buonaparte comme un chien enragĂ©. Â»1934

TALLEYRAND (1754-1838), Congrès de Vienne, 12 mars 1815

Pages

La collection

Les Chroniques…

Les Chroniques, en 10 volumes, racontent l’histoire de France de la Gaule à nos jours, en 3 500 citations numérotées, sourcées, replacées dans leur contexte, et signées par près de 1 200 auteurs.

… et le Dictionnaire

Lire la suite…

L'Histoire en citations - Siècle des Lumières

L'Histoire en citations - RĂ©volution

L'Histoire en citations - Siècle de Louis XIV

L'Histoire en citations - Renaissance et guerres de Religion, Naissance de la monarchie absolue

L'Histoire en citations, collection de 11 livres numériques… à télécharger !