Bismarck : « L'empereur est une grande incapacité méconnue. »
Citation du jour

 

Résumer l’humour du Second Empire en six jours, pari difficile ! L’Histoire en citations aide à relever ce genre de défi, avec les chansons, la presse d’opposition et quelques invités surprise… à commencer par Napoléon III lui-même. Première source d’humour, toujours critiqué, bien que plébiscité par le peuple.

« L’empereur est une grande incapacité méconnue. »2249

Otto von BISMARCK (1815-1898)

Histoire de France contemporaine depuis la Révolution jusqu’à la paix de 1919 (1921), Ernest Lavisse, Philippe Sagnac.

Boutade du Premier ministre de la Prusse datée de 1864 - il fut ambassadeur à Paris en 1862. L’homme de fer n’a qu’un but, la grandeur de son pays, par tous les moyens. Il va déjouer les plans européens de Napoléon III, avant d’imposer une défaite rapide et fatale à l’Empire en 1870. Son mépris pour un adversaire de moindre caractère surprend moins que son humour prussien.

Depuis le début de son irrésistible ascension, Louis-Napoléon Bonaparte fut brocardé par ses compatriotes et confrères - Louis Blanc, Lamartine, Ledru-Rollin sous la Deuxième République. Le plus grand opposant reste Hugo, qui tenta de s’opposer au coup d’État par la force des pavés, avant de s’en remettre à la force des mots dans l’Histoire d’un crime : « Qui arracherait une plume à son aigle risquerait d’avoir dans la main une plume d’oie. » Le fantôme de Napoléon fera toujours de l’ombre à Napoléon le Petit.

Toutes les citations qui suivent
sont commentées dans nos Chroniques.

« Louis Bonaparte est un homme de moyenne taille, froid, pâle, lent, qui a l’air de n’être pas tout à fait réveillé […] Les chefs de la droite disaient volontiers de Louis Bonaparte : C’est un idiot. Ils se trompaient. C’est un livre où il y a des pages arrachées. À tout moment quelque chose manque. Louis Bonaparte a une idée fixe, mais une idée fixe n’est pas l’idiotisme. »2245

Victor HUGO, Napoléon le Petit (1852)

Un pamphlet n’est jamais impartial et Hugo en veut d’autant plus à l’homme qu’il l’a d’abord soutenu, dans sa course au pouvoir ! Désormais exilé, il ne va plus le lâcher, jusqu’à la fin du Second Empire.

« On peut tomber amoureux de mademoiselle de Montijo, mais on ne l’épouse pas. »2255

Princesse MATHILDE, Napoléon III ou l’empire des sens (2010), Michel de Decker

Il répond : « Je l’aime, c’est elle que je veux. » Et il l’épouse en janvier 1853. Cousine germaine de Napoléon III, la princesse fut sa fiancée vingt ans avant. Ça ne s’oublie pas.

« Ce n’est pas la peine d’avoir risqué le coup d’État avec nous tous pour épouser une lorette. »2254

Duc de PERSIGNY à Napoléon III, décembre 1852. Histoire de la France et des Français (1972), André Castelot, Alain Decaux

La « lorette » est quand même de vraie noblesse espagnole (père, trois fois Grand d’Espagne). Mais sa mère irlandaise promenait sa fille en Europe dans l’espoir d’un bon mariage. L’empereur en est fou ! Le peuple ne l’aimera guère.

Partager cet article

L'Histoire en citations - Gaule et Moyen Âge

L'Histoire en citations - Renaissance et guerres de Religion, Naissance de la monarchie absolue

L'Histoire en citations - Siècle de Louis XIV

L'Histoire en citations - Siècle des Lumières

L'Histoire en citations - Révolution

L'Histoire en citations - Directoire, Consulat et Empire

L'Histoire en citations - Restauration, Monarchie de Juillet, Deuxième République

L'Histoire en citations - Second Empire et Troisième République

L'Histoire en citations - Seconde Guerre mondiale et Quatrième République

L'Histoire en citations - Cinquième République

L'Histoire en citations - Dictionnaire