Duchesse de Berry : « Louis-Philippe a grand soin de nos nippes et il nous prend notre couronne. »
Citation du jour

 

Au début de sa chronique, la nouvelle Monarchie de Juillet est critiquée comme tout changement de régime, parce qu’elle change tout ou parce qu’elle ne change rien. C’est selon les témoins et les acteurs du temps.

« Louis-Philippe a grand soin de nos nippes et il nous prend notre couronne. »2062

Duchesse de BERRY (1798-1870), sur le chemin de l’exil avec son beau-père Charles X et toute la famille, à Vire, 11 août 1830

La Cour de Charles X (1892), Imbert de Saint-Amand.

Madame la duchesse apprend que Marie-Amélie, femme de Louis-Philippe, va lui envoyer une partie de sa garde-robe. Une attention somme toute sympathique, comme l’avance faite à Charles X par Louis-Philippe de 600 000 francs sur ses propres deniers. C’est dans l’esprit de ce roi bourgeois, qui tranche sur tous ses prédécesseurs.

Charles X, en roi déchu, s’est montré digne et finalement intelligent. Il s’est effacé pour faciliter la tâche du successeur, chargé d’annoncer son abdication devant les Chambres le 3 août, ce qui met fin à l’agitation populaire. Du coup, la Révolution de juillet sera la moins sanglante et la plus brève et de notre histoire (les Trois Glorieuses).

Pour la duchesse de Berry, ce n’est qu’une fausse sortie ! Elle n’a pas renoncé à faire valoir les droits de son fils au trône de France (Henri V, l’enfant du miracle, né après l’assassinat de son mari) et l’opposition légitimiste causera bientôt quelques soucis à la nouvelle monarchie orléaniste - l’autre branche.

Toutes les citations qui suivent
sont commentées dans nos Chroniques.

« Il y a des hommes qui, après avoir prêté serment à la République une et indivisible, au Directoire en cinq personnes, au Consulat en trois, à l’Empire en une seule, à la première Restauration, à l’Acte additionnel aux constitutions de l’Empire, à la seconde Restauration, ont encore quelque chose à prêter à Louis-Philippe ; je ne suis pas si riche. »2059

CHATEAUBRIAND, De la Restauration et de la Monarchie élective (1830)

L’auteur joint le geste aux mots de cette brochure écrite au lendemain de la Révolution de juillet. Il renonce à son titre et sa pension de pair de France, attitude d’autant plus digne que toute la fin de sa vie sera empoisonnée par des problèmes d’argent. Légitimiste, il se mettra au service de la duchesse de Berry en 1832 : « Madame, votre fils est mon roi. »

« C’était vraiment bien la peine de nous faire tuer. »2061

DAUMIER, lithographie publiée dans La Caricature (1835)

La Révolution de 1830 fut l’une des guerres civiles les plus brèves et les moins sanglantes : 1 800 morts chez les insurgés, 200 dans la troupe. Mais la république a bel et bien été escamotée sous le nez des républicains - les cocus de l’Histoire se rappellent la leçon et ne rateront pas leur prochaine révolution, en 1848.

Daumier lithographie

« Profession ? — Émeutier ! »2073

Victor CONSIDERANT, 4 janvier 1832. Histoire de la France et des Français (1972), André Castelot, Alain Decaux

Réponse aux policiers qui l’ont arrêté, au milieu d’extrémistes prêts à incendier Notre-Dame. Émeutier, certes, mais aussi polytechnicien et adepte de Fourier (militant et visionnaire avec Le Phalanstère), il deviendra économiste et théoricien du socialisme, puis député en 1848, exilé, etc… En attendant, 1832 est l’année de tous les dangers pour le pouvoir.

Enregistrer

Partager cet article

L'Histoire en citations - Gaule et Moyen Âge

L'Histoire en citations - Renaissance et guerres de Religion, Naissance de la monarchie absolue

L'Histoire en citations - Siècle de Louis XIV

L'Histoire en citations - Siècle des Lumières

L'Histoire en citations - Révolution

L'Histoire en citations - Directoire, Consulat et Empire

L'Histoire en citations - Restauration, Monarchie de Juillet, Deuxième République

L'Histoire en citations - Second Empire et Troisième République

L'Histoire en citations - Seconde Guerre mondiale et Quatrième République

L'Histoire en citations - Cinquième République

L'Histoire en citations - Dictionnaire