Henri IV : « Je me passerais mieux de dix maîtresses comme vous que... » | L’Histoire en citations
 Henri IV : « Je me passerais mieux de dix maîtresses comme vous, que d'un serviteur comme lui. »
Citation du jour

Louis xiv citationsTempérament amoureux hors pair de ces deux Bourbons au grand nez et au sang bouillonnant, comparables par le nombre des favorites et des bâtards. Mais le devoir royal et le respect des formes passent avant tout chez Louis XIV, alors que le naturel du « Vert Galant » et son appétit de vivre l’emportent sur toute raison.

À feuilleter pour tout savoir.

« Je me passerais mieux de dix maîtresses comme vous, que d’un serviteur comme lui. »647

HENRI IV (1553-1610), à Gabrielle d’Estrées, 1599

Dictionnaire historique, critique et bibliographique (1822), Louis Maïeul Chaudon.

Sa belle aimée vient de se plaindre de Sully (Maximilien de Béthune, baron de Rosny, duc de Sully, fidèle compagnon de route), qu’elle appelle un « valet ». Les maîtresses passent ou trépassent, mais Sully reste !

« La racine de mon cœur est morte et ne rejettera [repoussera] plus ! »648

HENRI IV (1553-1610), inconsolable à la mort de Gabrielle d’Estrées, 1599

La favorite se voyait reine de France, en lieu et place de Marguerite de Valois. Elle lui a donné des enfants, dont deux légitimés. Morte après empoisonnement (ou apoplexie), ce grand amour du bon roi fut bientôt remplacé.

« Hâtez-vous de me faire ce fils, de sorte que je puisse vous faire une fille. »651

HENRI IV (1553-1610), Lettre à Henriette d’Entragues, marquise de Verneuil, 1601

 Trois mois après la mort de Gabrielle, il tombe fou de la nouvelle favorite et lui écrit une promesse de mariage fort bien libellée, car il va se séparer de Margot, sa femme toujours sans enfant. La raison d’État va déjouer ces projets amoureux.

« Je ne trouve ni agréable compagnie, ni réjouissance, ni satisfaction chez ma femme […] faisant une mine si froide et si dédaigneuse lorsqu’arrivant du dehors, je viens pour la baiser, caresser et rire avec elle, que je suis contraint de dépit de la quitter là et de m’en aller chercher quelque récréation ailleurs. »653

HENRI IV (1553-1610), Lettre à Sully, suite à son second mariage

Marie de Médicis n’a pas le tempérament de la reine Margot, sa première femme ! Ce mariage florentin fut un sacrifice à la raison d’État - belle-famille très riche et très catholique. Il se consolera avec des favorites toujours plus jeunes. Au total, plus de 70 (noms connus). Sur un temps de vie plus court, il bat Louis XIV, autre grand séducteur.

« On attaque le cœur d’un prince comme une place. Le premier soin est de s’emparer de tous les postes par où on y peut approcher. »895

LOUIS XIV (1638-1715), Mémoires pour l’instruction du Dauphin (1662)

Métaphore militaire et grande lucidité de cet homme sensuel, adorant plaire et incapable de se passer de femmes, d’où une trentaine de maîtresses - les trois Mancini, La Vallière, Fontanges et autres Montespan. Il se rangera auprès de Mme de Maintenon - mariage secret avec la surnommée Mme Quatorze, Mme de Maintenant… et sainte Françoise par Louis XIV. Mais à 70 ans, il lui « donne le bonsoir » deux fois par nuit !

« S’il arrive que nous tombions malgré nous dans ses égarements [de l’amour], il faut du moins observer deux précautions […] : la première, que le temps que nous donnons à notre amour ne soit jamais pris au préjudice de nos affaires, la seconde […] il faut demeurer maître absolu de notre esprit. »850

LOUIS XIV (1638-1715), Mémoires pour l’instruction du Dauphin (1662)

Il trompa sa femme Marie-Thérèse, tout en lui manifestant son respect et en lui faisant six enfants. Il en fera beaucoup d’autres, à nombre de femmes. Mais ses maîtresses n’ont guère d’influence politique et le métier de roi garde la priorité. Il est aidé en cela par un remarquable contrôle de soi-même (ses gestes comme ses propos) et par un égoïsme foncier, aussi royal que masculin.

« Mon frère, vous allez épouser tous les os des Saints Innocents. »856

LOUIS XIV (1638-1715), à son frère Philippe d’Orléans, fin mars 1661

On le marie malgré lui (homosexuel) à Henriette Anne d’Angleterre, fort maigre à cette époque où la mode est aux femmes bien en chair - « Madame » s’épanouira joliment, l’amour du comte de Guiche aidant, et le roi lui-même y sera sensible.

Partager cet article

La collection

Les Chroniques…

Les Chroniques, en 10 volumes, racontent l’histoire de France de la Gaule à nos jours, en 3 500 citations numérotées, sourcées, replacées dans leur contexte, et signées par près de 1 200 auteurs.

… et le Dictionnaire

Lire la suite…

L'Histoire en citations - Siècle de Louis XIV

L'Histoire en citations - Seconde Guerre mondiale et Quatrième République

L'Histoire en citations - Révolution

L'Histoire en citations - Second Empire et Troisième République

L'Histoire en citations, collection de 11 livres numériques… à télécharger !

Logo Dico-Citations du journal Le Monde

L'Histoire en citations - Gaule et Moyen Âge

L'Histoire en citations - Renaissance et guerres de Religion, Naissance de la monarchie absolue

L'Histoire en citations - Siècle de Louis XIV

L'Histoire en citations - Siècle des Lumières

L'Histoire en citations - Révolution

L'Histoire en citations - Directoire, Consulat et Empire

L'Histoire en citations - Restauration, Monarchie de Juillet, Deuxième République

L'Histoire en citations - Second Empire et Troisième République

L'Histoire en citations - Seconde Guerre mondiale et Quatrième République

L'Histoire en citations - Cinquième République

L'Histoire en citations - Dictionnaire