De Gaulle : « Il va peser lourd le oui que je demande... » | L’Histoire en citations
De Gaulle Il va peser lourd le oui que je demande à chacune et à chacun de vous
Citation du jour

 

Trois autres référendums voulus par de Gaulle. Trois questions posées directement au pays. Trois réponses à bien interpréter. OUI massif pour la fin de la guerre en Algérie. OUI pour l’élection du président au suffrage universel, ainsi renforcé.

Le (dernier) NON, après une question mal posée, est un suicide politique.

« Il va peser lourd le oui que je demande à chacune et à chacun de vous ! »3005

Charles de GAULLE (1890-1970), Allocution radiotélévisée, 26 mars 1962

Les Accords d’Évian, le référendum et la résistance algérienne (1962), Maurice Allais.

Comme à son habitude dans les grands moments, le général en appelle à la population. Il donne les résultats des négociations d’Évian avec le GPRA (Gouvernement provisoire de la République algérienne), proclame le cessez-le-feu et annonce le prochain référendum : « Il faut maintenant que s’expriment très haut l’approbation et la confiance nationale. »

Le 8 avril, plus de 90 % des Français approuveront les accords d’Évian (signés le 18 mars). Le oui des Algériens consultés le 2 est encore plus massif. Le 3, la France reconnaît l’indépendance de l’Algérie et Ben Bella devient président de la République. Juridiquement, la guerre est finie.

« La guerre ne s’est pas terminée dans de bonnes conditions, mais c’étaient les seules conditions possibles » reconnaît Paul Reynaud qui a pris ses distances avec de Gaulle. La vie politique française sera marquée par les séquelles de cette guerre qui a éclaté le 1er novembre 1954 et mobilisé deux millions de jeunes Français du contingent.

« Si votre réponse est « non », comme le voudraient tous les anciens partis afin de rétablir le régime de malheur, ainsi que tous les factieux pour se lancer dans la subversion, de même si la majorité des « oui » est faible, médiocre et aléatoire, il est bien évident que ma tâche sera terminée aussitôt et sans retour. »3013

Charles de GAULLE (1890-1970), Discours, 18 octobre 1962

Retombée inattendue de la guerre d’Algérie. De Gaulle échappe par miracle à un attentat de l’OAS, le soir du 22 août, au carrefour du Petit-Clamart, près de l’aéroport militaire de Villacoublay. Il profite de l’émotion des Français pour faire passer une réforme qui lui tient à cœur : l’élection du président au suffrage universel. S’il devait mourir, cela donnerait plus de poids à son successeur, et plus de légitimité. De Gaulle annonce un référendum pour le 28 octobre.

Le consensus existant depuis 1958 n’est plus. Il n’y a plus de guerre d’Algérie pour souder la majorité parlementaire. Le « cartel des Non » à de Gaulle regroupe tous les « vieux partis » ; à la fronde parlementaire s’ajoute l’hostilité ouverte des juristes. « Pour nous, Républicains, la France est ici [dans l’hémicycle] et non ailleurs. Penser autrement, ce serait douter de la République. » Paul Reynaud à l’Assemblée, 4 octobre 1962, exprime pour la dernière fois la vision ultra-représentative de la souveraineté parlementaire, qui domina la IIIe et la IVe Républiques.

Résultat ? Le « oui » au référendum pour l’élection du président au suffrage universel représente 62,25 % des suffrages exprimés. De Gaulle prend acte du « oui » et se satisfait d’un taux d’approbation plutôt moyen à son référendum : « Vous avez scellé la condamnation du régime désastreux des partis. »

« De la réponse que fera le pays à ce que je lui demande va dépendre évidemment soit la continuation de mon mandat, soit aussitôt mon départ. »3086

Charles de GAULLE (1890-1970), entretien télévisé avec Michel Droit, 10 avril 1969

Contre vents et marées, avis et prédictions, alors que l’Assemblée lui assurait une fin de septennat sans histoire après l’épreuve de Mai 68, le général a voulu un référendum, annoncé en février : sur la réforme régionale et la réforme du Sénat. C’est encore une question de confiance entre lui et le pays.

Il met tout son poids politique dans la balance, menaçant de partir en cas de non. Tous les partis de gauche font naturellement campagne pour le non, et Valéry Giscard d’Estaing aussi. Pompidou (son ex Premier ministre) appelle au oui, mais sans vraie conviction. Verdict du 27 avril : 48 % de oui et 52 % de non. Le lendemain, de Gaulle démissionne : « Le caractère, c’est d’abord de négliger d’être outragé ou abandonné par les siens. »

« Cas sans précédent de suicide en plein bonheur. »3087

François Mauriac (1885-1970), à propos du référendum d’avril 1969

De Gaulle, volume III (1986), Jean Lacouture

Usé par Mai 68 qu’il n’a pas vraiment compris, déconnecté du peuple et surtout de la jeunesse française ? De Gaulle part en Irlande, pour ne pas être impliqué dans la campagne présidentielle - il votera par procuration. Il retourne ensuite à Colombey-les-Deux-Églises, s’enfermant dans sa propriété de la Boisserie pour un dernier face-à-face avec l’histoire : la rédaction quelque peu désenchantée, quoique sereine, de ses Mémoires d’espoir.

Notre série de citations sur les plébiscites et référendums :

  • Napoléon : « On ne fait de grandes choses en France qu’en s’appuyant sur les masses… »
  • Parole des Savoyards : « Nos cœurs ont suivi le cours de nos rivières. »
  • Constitution de 1793 : « Quand le gouvernement viole les droits du peuple… »
  • Séguin : « Dès lors que, dans un territoire donné, il n’existe qu’une seule monnaie… »

Cinquième République

 

Feuilletez les 20 premières pages

À ce rythme - 4 citations par jour - les 10 Chroniques de l’Histoire en citations sont à vous dans trois ans. Encore trois ans et vous aurez aussi le Dictionnaire. Mais que de temps perdu !

Faites un tour dans la Boutique, feuilletez les 20 premières pages de chaque volume et voyez si ça vaut le coût (4 € le volume).

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Partager cet article

L'Histoire en citations - Gaule et Moyen Âge

L'Histoire en citations - Renaissance et guerres de Religion, Naissance de la monarchie absolue

L'Histoire en citations - Siècle de Louis XIV

L'Histoire en citations - Siècle des Lumières

L'Histoire en citations - Révolution

L'Histoire en citations - Directoire, Consulat et Empire

L'Histoire en citations - Restauration, Monarchie de Juillet, Deuxième République

L'Histoire en citations - Second Empire et Troisième République

L'Histoire en citations - Seconde Guerre mondiale et Quatrième République

L'Histoire en citations - Cinquième République

L'Histoire en citations - Dictionnaire