Diderot : « Il est très important de ne pas prendre de la ciguë pour du persil... » | L’Histoire en citations
Citation du jour

« Il est très important de ne pas prendre de la ciguë pour du persil, mais nullement de croire ou de ne pas croire en Dieu. »1055

Denis DIDEROT (1713-1784), La Lettre sur les aveugles à l’usage de ceux qui voient (1749)

L’élève des jésuites a vite « mal » tourné : du déisme au scepticisme, puis à l’athéisme et au matérialisme. Cette trop libre pensée lui vaut trois mois de prison au donjon de Vincennes. Il s’efforcera ensuite d’être un peu plus prudent. Mais la censure n’a plus la rigueur du siècle de Louis XIV et l’Église n’a plus la même autorité en France.

« Si la raison est un don du Ciel et que l’on puisse en dire autant de la foi, le Ciel nous a fait deux présents incompatibles et contradictoires. »1056

DIDEROT (1713-1784), Addition aux pensées philosophiques (1762)

Dès 1746, il milite dans les Pensées philosophiques pour la religion naturelle et contre le christianisme. Il se montre plus violent dans l’Addition.

Son matérialisme nie « qu’une intelligence suprême ait fait, ordonné, disposé tout à quelque bien général ou particulier », puisque tout s’explique aussi bien mécaniquement. Autre argument de Diderot : « La pensée qu’il n’y a point de Dieu n’a jamais effrayé personne » – mais elle contrarie fort Voltaire, fervent déiste : « Si Dieu n’existait pas, il faudrait l’inventer. » (Épîtres)

« Le fanatisme est une peste qui reproduit de temps en temps des germes capables d’infester la terre. »1057

DIDEROT (1713-1784), Encyclopédie, article « Christianisme »

L’Encyclopédie est aussi hardie sur le plan religieux que prudente en politique (sauf quand Diderot prend la plume).

Frère philosophiques de Voltaire sur ce thème, il écrit dans l’article Intolérance : « L’intolérant est un méchant homme, un mauvais chrétien, un sujet dangereux, un mauvais politique et un mauvais citoyen. » Si seulement sa parole pouvait être aujourd’hui entendue de par le monde…

« Aucun homme n’a reçu de la nature le droit de commander aux autres. La liberté est un présent du ciel, et chaque individu de la même espèce a le droit d’en jouir aussitôt qu’il jouit de la raison. »1059

DIDEROT (1713-1784), Encyclopédie, article « Autorité politique »

Auteur de plus de mille articles, il rédige le plus hardi en matière politique : c’est la condamnation de l’absolutisme, qui s’inspire de l’empirisme anglais de Locke et rejoint le Rousseau du Contrat social.

Selon Diderot, la seule autorité établie par la nature est la puissance paternelle, limitée dans le temps. Toute autre autorité ne peut avoir que deux sources : « la force et la violence de celui qui s’en est emparé, ou le consentement de ceux qui s’y sont soumis par un contrat ».

Siècle des Lumières

 

À ce rythme - 4 citations par jour - les 10 Chroniques de l’Histoire en citations sont à vous dans trois ans. Encore trois ans et vous aurez aussi le Dictionnaire. Mais que de temps perdu !


Faites un tour dans la Boutique, feuilletez les 20 premières pages de chaque volume et voyez si ça vaut le coût (4 € le volume).

 

Partager cet article

Commentaires (2)

  • anon

    Pas du tout ennuyeux à lire - du moins en citations.
    Et puis, parfois, il faut savoir prendre une leçon de vraie démocratie.
    Alors, vive Voltaire, Rousseau, Montesquieu et Cie - donc, Diderot.

    À quand le portrait de l'autre bande des quatre ? Qui, qui, quoi, qu'est-ce ? Nos chers révolutionnaires, les vrais !

    11 mars 2016
  • anon

    Mikado, c'est un joli pseudo.
    Et présenter les quatre révolutionnaires en mots et en actions, c'est une bonne idée.
    On y travaille.
    Rendez-vous dans les jours qui viennent, avec Mirabeau, le premier, ou Danton, le plus connu... Vous aurez la surprise. De toute manière, la Révolution (majuscule, 1789) est ma période préférée : on y trouve tout et son contraire, on s'y réfère sans fin, la France a vraiment étonné le monde, et les acteurs ont tous un talent "incroyable mais vrai", y compris le peuple qui tient souvent le premier rôle - a dit Michelet, l'historien qui avait le coeur à gauche.
    Merci en tout cas pour le commentaire de Mikado. Et tout à suivre.
    Historiquement vôtre.
    Michèle Ressi.

    12 mars 2016

L'Histoire en citations - Gaule et Moyen Âge

L'Histoire en citations - Renaissance et guerres de Religion, Naissance de la monarchie absolue

L'Histoire en citations - Siècle de Louis XIV

L'Histoire en citations - Siècle des Lumières

L'Histoire en citations - Révolution

L'Histoire en citations - Directoire, Consulat et Empire

L'Histoire en citations - Restauration, Monarchie de Juillet, Deuxième République

L'Histoire en citations - Second Empire et Troisième République

L'Histoire en citations - Seconde Guerre mondiale et Quatrième République

L'Histoire en citations - Cinquième République

L'Histoire en citations - Dictionnaire