Valls : « Il est hors de question de laisser un kyste s'organiser. » | L’Histoire en citations
Valls Il est hors de question de laisser un kyste s'organiser
Citation du jour

« Il est hors de question de laisser un kyste s’organiser. »3491

Manuel VALLS (né en 1962), ministre de l’Intérieur, 23 novembre 2012, pour justifier l’opération d’expulsion des squatteurs à Notre-Dame-des Landes (NDDL). Presse-Océan et de nombreux journaux

Depuis quatre ans, militants et paysans occupent le terrain du futur aéroport à NDDL : projet lancé dans les années 1960, en pleine euphorie des Trente glorieuses, plusieurs fois différé en raison de son coût financier et environnemental, mais périodiquement repris par la gauche au pouvoir. Le gouvernement veut en finir et faire preuve d’autorité.

Le ministre de l’Intérieur a la meilleure cote de popularité dans l’équipe gouvernementale, et c’est à peine si l’on conteste cette réaffirmation d’un engagement pris : « Il est hors de question de laisser un kyste s’organiser, nous mettrons tout en œuvre pour que la loi soit respectée […] pour que les travaux puissent avoir lieu. » Il déplore cette « drôle de conception » qui consiste à « vouloir empêcher des régions de se doter des infrastructures qui leur permettent d’être particulièrement compétitives. »

Au cœur des bois et des champs du bocage nantais, la ZAD (zone d’aménagement différé, devenue « zone à défendre ») est le nouveau symbole d’une lutte écologique, altermondialiste et territoriale qui rebondit, fin janvier 2016. Cela rappelle l’affaire du Larzac dans les années 1970.

Paysans, ouvriers, tous unis, nous garderons le Larzac.3146

Slogan de la manifestation du Larzac, 24 et 25 août 1973

L’Histoire au jour le jour, 1944-1985 (1985), Daniel Junqua, Marc Lazar, Bernard Féron

Le plus grand causse au sud du Massif Central abrite un camp militaire de 3 000 ha. Ministre de la Défense, Michel Debré décide de l’agrandir à 13 700 ha : agriculteurs menacés d’expropriation et défenseurs de l’environnement protestent. Certains voient dans ce rassemblement un gentil feu de camp d’amateurs de roquefort authentique. Pour d’autres, cette rencontre entre ouvriers-producteurs de Lip et paysans-travailleurs du Larzac marque l’ébauche d’une nouvelle culture politique et la naissance de l’altermondialisme à la française.

Les militants s’organisent en collectif, la résistance devient « désobéissance civile », quelque 150 Comités Larzac multiplient les défilés, meetings, grèves de la faim et mobilisent des dizaines de milliers de sympathisants, derrière des slogans à la Mai 68 : Faites labour, pas la guerre – Des moutons, pas des canons – Debré ou de force, nous garderons le Larzac – Le blé fait vivre, les armes font mourir.

José Bové prend goût à l’écologie avec cette forme de révolte médiatique, et Sartre, deux ans avant sa mort, exprime son soutien : « Je vous salue paysans du Larzac et je salue votre lutte pour la justice, la liberté et pour la paix, la plus belle lutte de notre vingtième siècle » (Lettre du 28 octobre 1978).

Mitterrand, élu président de la République le 10 mai 1981, renoncera au projet d’extension du camp militaire du Larzac.

« Allez dire à votre maître que nous sommes ici par la volonté du peuple et qu’on ne nous en arrachera que par la puissance des baïonnettes. »1320

MIRABEAU (1749-1791), au marquis de Dreux-Brézé, salle du Jeu de paume, 23 juin 1789

Histoire de la Révolution française (1823-1827), Adolphe Thiers, Félix Bodin

Réponse au grand maître des cérémonies, envoyé par Louis XVI pour faire évacuer la salle du Jeu de paume, suite au Serment du 20 juin « de ne jamais se séparer et de se rassembler partout où les circonstances l’exigeront, jusqu’à ce que la Constitution du royaume soit établie et affermie sur des fondements solides. »

Le comte de Mirabeau, renié par son ordre et élu par le tiers état, se révèle aux premières séances de l’Assemblée : « Mirabeau attirait tous les regards. Tout le monde pressentait en lui la grande voix de la France », écrira Michelet.

Cet acte de résistance déjà citoyenne contre la monarchie de l’Ancien Régime marque véritablement le début de la Révolution française.

« J’y suis, j’y reste. »2264

MAC-MAHON (1808-1893), au fort de Malakoff, surplombant la citadelle de Sébastopol, 8 septembre 1855

Le Maréchal de Mac-Mahon, duc de Magenta (1960), Jacques Silvestre de Sacy

Second Empire et autre forme de résistance - célèbre par ce mot attribué au général. Il a fini par prendre le fort de Malakoff et refuse de le rendre, alors que les Russes annoncent qu’ils vont le faire sauter. Le siège de Sébastopol durait depuis 350 jours, quand Mac-Mahon prit la tête des colonnes d’assaut et partit à l’attaque, entouré de ses zouaves.

Pour ce mot et ce fait de guerre, Mac-Mahon entre dans l’Histoire – promu maréchal, il aura d’autres occasions de se manifester, comme président de la Troisième République.

Cinquième République

 

À ce rythme - 4 citations par jour - les 10 Chroniques de l’Histoire en citations sont à vous dans trois ans. Encore trois ans et vous aurez aussi le Dictionnaire. Mais que de temps perdu !


Faites un tour dans la Boutique, feuilletez les 20 premières pages de chaque volume et voyez si ça vaut le coût (4 € le volume).

 

Partager cet article

L'Histoire en citations - Gaule et Moyen Âge

L'Histoire en citations - Renaissance et guerres de Religion, Naissance de la monarchie absolue

L'Histoire en citations - Siècle de Louis XIV

L'Histoire en citations - Siècle des Lumières

L'Histoire en citations - Révolution

L'Histoire en citations - Directoire, Consulat et Empire

L'Histoire en citations - Restauration, Monarchie de Juillet, Deuxième République

L'Histoire en citations - Second Empire et Troisième République

L'Histoire en citations - Seconde Guerre mondiale et Quatrième République

L'Histoire en citations - Cinquième République

L'Histoire en citations - Dictionnaire