Jeanne d'Arc : « Dieu premier servi. » | L’Histoire en citations
Jeanne d'Arc : « Dieu premier servi. »
Citation du jour

 

Le femme à la bannière, une des représentations les plus réalistes et touchante de Jeanne, au XVe s. À noter que Dieu ne suffit pas à la protéger. Il lui faut aussi une épée, une armure.

« Dieu premier servi. »339

JEANNE d’ARC (1412-1431), devise

Jeanne d’Arc : le pouvoir et l’innocence (1988), Pierre Moinot.

Ni l’Église, ni le roi, ni la France, ni rien ni personne d’autre ne passe avant Lui, « Messire Dieu », « roi du Ciel », « roi des Cieux » obsessionnellement invoqué ou évoqué par Jeanne, aux heures les plus glorieuses ou les plus sombres de sa vie. C’est la raison même de sa passion, cette foi forte et fragile, à l’image du personnage.

Rappelons que le Moyen Âge est le temps de la foi, des cathédrales et des croisades.

« Roi d’Angleterre et vous, duc de Bedford, rendez à la Pucelle qui est ici envoyée par le roi du Ciel, les clefs de toutes les bonnes villes que vous avez prises et violées en France. »340

JEANNE d’ARC  (1412-1431), Lettre au roi d’Angleterre et au duc de Bedford, 22 mars 1429

Le duc de Bedford est régent, le roi d’Angleterre étant un enfant de huit ans. Il cumule les deux couronnes, de France et d’Angleterre, suite au honteux traité de Troyes signé en 1420 par Charles VI le Fou, à l’instigation de sa femme Isabeau de Bavière alliée au duc de Bourgogne.

La chevauchée fantastique de Jeanne et ses compagnons remonte la Loire pour entrer par le fleuve dans Orléans assiégée par l’ennemi, le 29 avril.

« Vous, hommes d’Angleterre, qui n’avez aucun droit en ce royaume, le roi des Cieux vous mande et ordonne par moi, Jehanne la Pucelle, que vous quittiez vos bastilles et retourniez en votre pays, ou sinon, je ferai de vous un tel hahu [dommage] qu’il y en aura éternelle mémoire. »341

JEANNE d’ARC  (1412-1431), Lettre du 5 mai 1429

Présence de Jeanne d’Arc (1956), Renée Grisell

Le 4 mai, à la tête de l’armée de secours envoyée par Charles VII et commandée par le Bâtard d’Orléans (jeune capitaine séduit par la vaillance de Jeanne et fils naturel de Louis d’Orléans, assassiné), elle attaque la bastille Saint-Loup et l’emporte. Le 5 mai, fête de l’Ascension, on ne se bat pas, mais elle envoie par flèche cette nouvelle lettre. Le 7, elle attaque la bastille des Tournelles. Rude journée de combat et Orléans est libérée. Le lendemain, les Anglais lèvent le siège - un miracle. Toute l’armée française, à genoux, assiste à une messe d’action de grâce.

« Entrez hardiment parmi les Anglais ! Les Anglais ne se défendront pas et seront vaincus et il faudra avoir de bons éperons pour leur courir après ! »342

JEANNE d’ARC  (1412-1431), Harangue aux capitaines, Patay, 18 juin 1429

Nouvelle victoire, à Patay : défaite des fameux archers anglais et revanche de la cavalerie française. Ensuite, Auxerre, Troyes, Chalons ouvrent la route de Reims aux Français qui ont repris confiance en leurs armes et se réapproprient leur terre de France.

« Gentil roi, or est exécuté le plaisir de Dieu qui voulait que vous vinssiez à Reims recevoir votre saint sacre, en montrant que vous êtes vrai roi et celui auquel le royaume de France doit appartenir. »343

JEANNE d’ARC (1412-1431)

Jeanne d’Arc (1860), Henri Wallon

Jeanne a tenu parole. Sacré à Reims le 17 juillet 1429, Charles VII peut enfin porter son titre de roi. Des villes font allégeance : c’est « la moisson du sacre ». En riposte, le duc de Bedford fait couronner à Paris Henri VI de Lancastre « roi de France ».

Une part de la « France anglaise » est reconquise, mais Jeanne, blessée, échoue devant Paris en septembre. Après la trêve hivernale, elle décide de « bouter définitivement les Anglais hors de France », contre l’avis du roi qui a signé une trêve avec les Bourguignons (alliés des Anglais). Le 23 mai 1430, capturée devant Compiègne, Jeanne est vendue à l’ennemi pour 10 000 livres et emprisonnée à Rouen, le 14 décembre. Les Anglais veulent sa mort. Les juges français veulent y mettre les formes.

Gauleetmoyenage

 

À ce rythme - 4 citations par jour - les 10 Chroniques de l’Histoire en citations sont à vous dans trois ans. Encore trois ans et vous aurez aussi le Dictionnaire. Mais que de temps perdu !


Faites un tour dans la Boutique, feuilletez les 20 premières pages de chaque volume et voyez si ça vaut le coût (4 € le volume).

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Partager cet article

L'Histoire en citations - Gaule et Moyen Âge

L'Histoire en citations - Renaissance et guerres de Religion, Naissance de la monarchie absolue

L'Histoire en citations - Siècle de Louis XIV

L'Histoire en citations - Siècle des Lumières

L'Histoire en citations - Révolution

L'Histoire en citations - Directoire, Consulat et Empire

L'Histoire en citations - Restauration, Monarchie de Juillet, Deuxième République

L'Histoire en citations - Second Empire et Troisième République

L'Histoire en citations - Seconde Guerre mondiale et Quatrième République

L'Histoire en citations - Cinquième République

L'Histoire en citations - Dictionnaire