« Le bout de Monsieur d'Argenson Se raccourcit avec la lune. Il deviendra colimaçon, Le bout de Monsieur d'Argenson ! » | L’Histoire en citations
Chronique du jour

 

Siècle de Louis XIV.
Monarchie absolue toujours tempérée par des chansons…

L’humour à la française s’exprime de manière le plus souvent anonyme, se moquant de la censure et ne respectant même pas la religion, ni la mort de Monsieur - frère du roi, notoirement homosexuel. Plus grave, le cadeau empoisonné du trône espagnol va déclencher une guerre européenne sans issue.

Les commentaires sont allégés, les coupes signalées (…) Retrouvez l’intégralité dans nos Chroniques de l’Histoire en citations.

« Le bout de Monsieur d’Argenson
Se raccourcit avec la lune.
Il deviendra colimaçon,
Le bout de Monsieur d’Argenson ! »918

Le Bout de Monsieur d’Argenson (1698), chanson

Histoire de France par les chansons (1982), France Vernillat, Pierre Barbier.

La France sort ruinée de la guerre de la Ligue d’Augsbourg. À Paris, le lieutenant général de police décide de faire des économies : les nuits de pleine lune, on ne mettra dans les lanternes publiques que de petits « bouts de chandelles ». D’où les plaisanteries sur le bout de M. d’Argenson : « Mais il est plus gros et plus long / Quand il voit paraître la brune. »

« La Chamilly est si touchée
Des grands plaisirs du Paradis,
Qu’après sa prière achevée,
Elle a dit à son favori :
Pour mon corps, je vous l’abandonne,
Mon âme étant mon seul souci,
Et lorsque à Dieu son âme on donne,
On peut donner le reste à son ami. »919

Sur une dame quiétiste (1698), chanson (…)

Le quiétisme, doctrine mystique du « pur amour », prône une contemplation passive, au détriment de la pratique religieuse : l’âme imprégnée de Dieu, en état de « quiétude » et d’oraison, ne saurait pécher, même si le corps semble enfreindre les commandements. Hérésie venue d’Espagne (…) soutenue par Fénelon, séduit par cet amour désintéressé de Dieu. Mme de Maintenon s’y met, et tout Saint-Cyr aussi.

« Si Bossuet touchant le pur amour
À Fénelon est si contraire
Il parle en évêque de Cour
Qui ne connaît que l’amour mercenaire. »920

Bossuet et Fénelon (1698), chanson (…)

Louis XIV charge Bossuet d’enquêter sur le quiétisme trop à la mode. Strict légaliste, Bossuet craint que cette doctrine ne détourne les croyants de la pratique religieuse et des dogmes, pour aboutir au déisme. Il condamne l’hérésie (…) Fénelon réplique, les deux prélats jadis amis s’opposent publiquement. Bossuet l’emporte. Le pape condamne Fénelon dont Louis XIV précipite la disgrâce.

« Il faut être toujours prêt à faire la guerre, pour n’être jamais réduit au malheur de la faire. »921

FÉNELON (1651-1715), Les Aventures de Télémaque, fils d’Ulysse (1699)

Ce traité d’éducation paraît quand Fénelon a fini son rôle de précepteur auprès de Louis de France, fils du Grand Dauphin (…) La critique du règne autoritaire et belliciste frappe l’opinion. Ces vues politiques hardies vont déplaire au roi et achever de discréditer Fénelon à ses yeux (…) Le Télémaque sera l’un des livres les plus lus par les jeunes, jusqu’au XXe siècle (…)

« Messieurs, voilà le roi d’Espagne. La naissance l’appelait à cette couronne, le feu roi [d’Espagne] aussi par son testament, toute la nation l’a souhaité […] C’était l’ordre du ciel, je l’ai accordé avec plaisir. »922

LOUIS XIV (1638-1715), à la foule des courtisans, après un Conseil resté célèbre, 16 novembre 1700. Mémoires (posthume), Saint-Simon

Il présente ainsi son petit-fils âgé de bientôt 17 ans, second fils du Grand Dauphin. Le roi a pris avis de son entourage, pour décider enfin d’accepter le testament de Charles II. Le cadeau est prestigieux pour la France, mais le risque immense que l’Europe l’accepte mal. La joie à la cour l’emporte largement sur la crainte, en ce jour historique.

« Mon fils, soyez bon Espagnol, mais n’oubliez jamais que vous êtes né Français. »923

LOUIS XIV (1638-1715), à son petit-fils, Philippe duc d’Anjou, avant son départ pour Madrid, 16 novembre 1700. Mémoires (posthume), Saint-Simon

(…) La guerre de Succession d’Espagne va déchirer l’Europe de 1702 à 1714. Le dernier testament de Charles II est en faveur du prince français et Louis XIV a fini par l’accepter. L’enjeu est la suprématie européenne. Mais deux grandes familles peuvent y prétendre : les Bourbons de France, et les Habsbourg d’Autriche également apparentés à Charles II.

« Il n’y a plus de Pyrénées. »924

LOUIS XIV (1638-1715), quand son petit-fils devient Philippe V d’Espagne, en 1700. Le Siècle de Louis XIV (1751), Voltaire

(…) Un prince de son sang succède à l’ennemi héréditaire, dans un pays décadent, mais encore immense avec son empire. Depuis cette date, les Bourbons règnent sur l’Espagne (…) Philippe V est royalement accueilli par ses nouveaux sujets. Fier de ce succès (…), Louis XIV multiplie les imprudences (…) La Grande Alliance de La Haye va réunir à nouveau tous les mécontents, roi d’Angleterre en tête.

« Pleurez, pleurez jouvenceaux,
Monsieur descend dans la bière !
À ses yeux vous étiez beaux,
Mais las ! il perd la lumière. »925

La Mort de Monsieur (1701), chanson (…)

Philippe, duc d’Orléans, frère du roi, meurt à Saint-Cloud le 8 juin. Mari de la princesse Palatine et père du futur Régent, il fut réputé pour son homosexualité et son amour des rubans, fards et cornettes. D’où des couplets très osés (…) On ne pouvait prévoir le mal de la fin du XXe siècle, qui touchera d’abord les homosexuels, dans les « années sida ».

Partager cet article

L'Histoire en citations - Gaule et Moyen Âge

L'Histoire en citations - Renaissance et guerres de Religion, Naissance de la monarchie absolue

L'Histoire en citations - Siècle de Louis XIV

L'Histoire en citations - Siècle des Lumières

L'Histoire en citations - Révolution

L'Histoire en citations - Directoire, Consulat et Empire

L'Histoire en citations - Restauration, Monarchie de Juillet, Deuxième République

L'Histoire en citations - Second Empire et Troisième République

L'Histoire en citations - Seconde Guerre mondiale et Quatrième République

L'Histoire en citations - Cinquième République

L'Histoire en citations - Dictionnaire