Louis-Napoléon Bonaparte : « L'idée napoléonienne n'est point une idée de guerre, mais une idée sociale... » | L’Histoire en citations

Deux volumes disponibles en version papier !

Deux volumes de l'Histoire en citation disponibles en version papier

Louis-Napoléon Bonaparte : « L'idée napoléonienne n'est point une idée de guerre, mais une idée sociale... »
Citation du jour

 

Napoléon III et Napoléon : duo et duel. L’héritage du Nom à porter a autant d’avantages que d’inconvénients. Toute la vie politique de Louis-Napoléon Bonaparte en est l’illustration, du début à la fin. Voir la Chronique n°8. C’est encore plus frappant, avec la thématique atouts-handicaps.

Napoléon III et Napoléon : ça commence en accord parfait. Louis-Napoléon Bonaparte est devenu empereur parce qu’il portait le Nom qui fait toujours rêver. Même Hugo, son plus terrible opposant, a été pris au piège ! « Napoléon le Petit » lui-même s’est senti grandi et porté par cet héritage. Le peuple et l’armée l’ont naturellement plébiscité.

« L’idée napoléonienne n’est point une idée de guerre, mais une idée sociale, industrielle, commerciale, humanitaire. »2100

Louis-Napoléon BONAPARTE (1808-1873), Idées napoléoniennes (1839)

Le futur Napoléon III vit et pense sous l’influence des saint-simoniens (premiers socialistes utopistes) et des séjours qu’il fit en Angleterre. Entre deux coups de force contre la Monarchie de Juillet (Strasbourg en 1836 et Boulogne en 1840), il porte un réel intérêt aux problèmes économiques et sociaux qui agitent et divisent la France.

« La pauvreté ne sera plus séditieuse, lorsque l’opulence ne sera plus oppressive. » L’Extinction du paupérisme (1844). Ni Rousseau, ni Robespierre, ni Proudhon, ni Marx : c’est signé Louis-Napoléon Bonaparte.

1832. Mort de l’Aiglon. Louis-Napoléon se considère désormais comme le chef du parti bonapartiste, en tant que neveu de Napoléon Ier – l’hérédité n’est pas certaine, l’infidélité notoire de sa mère, Hortense de Beauharnais, femme de Louis Bonaparte (roi de Hollande), poussa son père à nier sa paternité et à rompre avec Hortense, la très jolie belle-fille de Napoléon.

« Toute ma vie sera consacrée à l’affermissement de la République. »2179

Louis-Napoléon BONAPARTE (1808-1873), Discours du 21 septembre 1848

Deuxième République. Louis-Philippe a été chassé du trône par la Révolution de février 1848. Le futur Napoléon III fait un pas de plus dans l’Histoire.

Fait déjà rare, sa première élection en juin (aux partielles) à l’Assemblée constituante, alors qu’il ne se présentait pas ! Sans même revenir en France, sur la seule force de la légende napoléonienne ravivée par Hugo, il est élu dans quatre départements (Charente, Corse, Seine et Yonne), mais pense qu’il est encore urgent d’attendre son heure, craignant le vote d’une loi d’exil s’il rentre en France. Il démissionne donc. Et reste en Angleterre.

Réélu en septembre dans cinq départements, il choisit l’Yonne, et fait ses débuts à l’Assemblée, le 26 septembre. Pas très brillant à la tribune, peut mieux faire, il va apprendre… Et décide sans plus attendre de se présenter à la présidence de la République. Il commence à faire campagne pour le scrutin présidentiel, fixé aux 10 et 11 décembre.

« Le citoyen Bonaparte élu président de la République. »2189

Armand MARRAST (1801-1852), président de l’Assemblée constituante, Déclaration du 20 décembre 1848

Résultats du scrutin des 10 et 11 décembre, proclamés lors d’une séance solennelle à l’Assemblée.

Triomphe pour le « citoyen Bonaparte », élu au suffrage universel par 75 % des votants (5,5 millions de voix) ! Déroute de Lamartine qui n’était candidat que de lui-même (17 914 voix) après une belle et courageuse trajectoire politique, tandis que les voix républicaines se sont dispersées entre Cavaignac (1,4 million de voix modérées), Ledru-Rollin (0,37 million de voix démocrates) et Raspail (moins de 37 000 voix socialistes révolutionnaires), trois candidats relativement ignorés hors Paris et la minorité éclairée.

« On craint une folie impériale. Le peuple la verrait tranquillement. »2200

Élise THIERS (1818-1880), née Dosne

Napoléon III (1969), Georges Roux

Épouse de Thiers (politicien arriviste qui ne pense qu’à devenir président de la République), elle témoigne, après avoir vu Louis-Napoléon Bonaparte, président de la République, passer en revue les troupes, le 4 novembre 1849. Ce nom de Bonaparte le rend tout particulièrement populaire dans l’armée : il multiplie les grandes revues, augmente la solde des sous-officiers. Celui qu’on commence à appeler le « prince Louis-Napoléon » mène une politique personnelle, se fait acclamer en province, crée son propre parti, ses journaux.

Les craintes de Mme Thiers sont justifiées, et la carrière politique de son mari marquera un temps d’arrêt, sous le Second Empire.

Restauration, Monarchie de Juillet, Deuxième République

Louis Napoléon Bonaparte, qui a pris de l’assurance à la tribune, est élu triomphalement président de la République le 10 décembre 1848 : revivez cette histoire dans le tome 7 des Chroniques de citations historiques (Feuilletez les 20 premières pages de notre livre électronique).

À ce rythme - 4 citations par jour - les 10 Chroniques de l’Histoire en citations sont à vous dans trois ans. Encore trois ans et vous aurez aussi le Dictionnaire. Mais que de temps perdu !

Faites un tour dans la Boutique, feuilletez les 20 premières pages de chaque volume et voyez si ça vaut le coût (4 € seulement le volume).

Enregistrer

Partager cet article

L'Histoire en citations - Gaule et Moyen Âge

L'Histoire en citations - Renaissance et guerres de Religion, Naissance de la monarchie absolue

L'Histoire en citations - Siècle de Louis XIV

L'Histoire en citations - Siècle des Lumières

L'Histoire en citations - Révolution

L'Histoire en citations - Directoire, Consulat et Empire

L'Histoire en citations - Restauration, Monarchie de Juillet, Deuxième République

L'Histoire en citations - Second Empire et Troisième République

L'Histoire en citations - Seconde Guerre mondiale et Quatrième République

L'Histoire en citations - Cinquième République

L'Histoire en citations - Dictionnaire