Perrault : « Et l’on peut comparer, sans crainte d’être injuste, Le siècle de Louis au beau siècle d’Auguste. » | L’Histoire en citations
Chronique du jour

 

V. Siècle de Louis XIV (14 mai 1643, mort de Louis XIII - 1er septembre 1715, mort de Louis XIV).

« Et l’on peut comparer, sans crainte d’être injuste,
Le siècle de Louis au beau siècle d’Auguste. »743

Charles PERRAULT (1628-1703), Le Siècle de Louis le Grand (1687)

Louis XIV mérite le qualificatif de « Grand ». Il marque son temps de sa forte personnalité, par sa politique de prestige et de rayonnement culturel. Incarnant et dirigeant pendant plus de cinquante ans la France du Grand Siècle, il en fait une puissance européenne (…) Ce règne personnel ne commence qu’en 1661. À la mort de Louis XIII, il n’a que 5 ans (…)

Les commentaires sont allégés, les coupes signalées (…) Retrouvez l’intégralité dans nos Chroniques de l’Histoire en citations.

Avant le règne personnel de Louis XIV (14 mai 1643, mort de Louis XIII - 9 mars 1661, mort de Mazarin).

Louis XIV est un enfant de 5 ans à la mort de son père (1643). Succédant à Richelieu, Mazarin est confirmé comme « Principal ministre » par la reine régente Anne d’Autriche. Quelque 6 500 pamphlets (mazarinades) diront l’impopularité du nouveau maître de la France, qui éclaboussera aussi sa « pute de reine ». Ils feront face à une série de Frondes (1648-1653), dernier épisode du siècle portant au paroxysme la rébellion des Grands et des parlementaires qui entraînent une partie du peuple contre l’absolutisme royal.

Ayant finalement triomphé de cette guerre civile plus grotesque que tragique, Mazarin prépare le règne de Louis XIV. Il initie le jeune homme au métier de roi et lui laisse une France aux frontières assurées, un État restauré, des collaborateurs dévoués (1661).

Les commentaires sont allégés, les coupes signalées (…) Retrouvez l’intégralité dans nos Chroniques de l’Histoire en citations.

Prologue

« Un vent de Fronde
S’est levé ce matin
Je crois qu’il gronde
Contre le Mazarin. »744

Paul SCARRON (1610-1660), mazarinade

Tout-puissant ministre, Mazarin est l’homme d’État le plus durement chansonné de l’histoire de France, durant la Fronde.  Le coup de force du Parlement de Paris, exploitant la crise financière et le mécontentement général, a mis le feu aux poudres (…) Sur fond de guerre avec l’Espagne, la France fragilisée, Paris en tête, se déchaîne dans un tourbillon révolutionnaire.

« Ils font comme leurs enfants, ils jouent « à la fronde ». »745

Louis MADELIN (1871-1956), La Fronde

L’historien cite le mot à la mode (…) Et le mot est adopté. Le « jeu » sera quand même assez sérieux pour faire fuir hors de Paris non seulement le gouvernement mais aussi la famille royale, la Fronde parlementaire étant relayée par celle des princes, à partir de 1650, et les émeutes populaires éclatant partout en province.

« Roy ne puis, prince ne daigne, Rohan suis. »746

Fière devise d’Henri II, duc de ROHAN (1579-1638) - et de toute la célèbre « maison » des Rohan

Dernière période de l’histoire où les Grands ont le pouvoir de soulever la France et de traiter avec l’ennemi en toute impunité – Condé, Turenne entre autres (…) On comprend que Louis XIV se méfie de la noblesse : sous son « règne de vile bourgeoisie » (Saint-Simon), les grands seigneurs n’ont plus accès aux hautes fonctions gouvernementales.

« Nos guerres civiles, sous Charles VI, avaient été cruelles, celles de la Ligue furent abominables, celle de la Fronde fut ridicule. »747

VOLTAIRE (1694-1778), Lettres philosophiques (1734)

Les attendus de ce jugement datés du siècle suivant sont très circonstanciés : « Pour la dernière guerre de Paris, elle ne mérite que des sifflets ; le cardinal de Retz (…) cabalait pour cabaler et semblait faire la guerre civile pour son plaisir. Le Parlement ne savait ni ce qu’il voulait, ni ce qu’il ne voulait pas (…) »

« La Fronde est réputée, non sans cause, pour une des périodes les plus amusantes de l’histoire de France, les plus divertissantes, celle où brille d’un inexprimable comique la vivacité légère et spirituelle du caractère national. »748

Jules MICHELET (1798-1874), Histoire de France au dix-septième siècle, Richelieu et la Fronde (1858)

L’historien du XIXe siècle confirme le jugement de Voltaire. Les intrigues princières, les aventures amoureuses et le rôle joué par des femmes souvent extravagantes accentuent le caractère passionnel, brouillon et tourbillonnant de cette guerre. Mais les diverses frondes qui se succèdent de 1648 à 1653 vont laisser la France en état de choc et de misère.

« Le gouvernement populaire est le pire fléau dont Dieu afflige un État quand il veut le châtier. »749

Savinien de CYRANO de BERGERAC (1619-1655), Lettres diverses. Contre les frondeurs (1654)

Le « vrai » Cyrano a existé avant d’être immortalisé par la comédie héroïque de Rostand. Parisien, et non pas gascon, c’est un savant, sceptique et libertin, mais pas révolutionnaire pour autant. La monarchie absolue se trouve à plusieurs reprises menacée par les insurrections populaires, à Paris (…) et à Bordeaux qui vit sa révolution provisoire.

« Ces malheureux [les paysans] ne possèdent d’autres propriétés que leurs âmes parce qu’elles n’ont pu être vendues à l’encan ! »750

Omer TALON (1595-1652) s’adressant à Anne d’Autriche, en plein lit de justice tenu en 1649

Cet avocat général au Parlement de Paris en appelle avec courage et dignité à la régente. Bien des voix autorisées feront le même constat, tout au long de ce siècle. Le peuple – et d’abord les paysans, dans une France agricole à 90 % – est toujours la première victime de l’histoire (…)

« Notre France est ruinée,
Faut de ce Cardinal
Abréger les années,
Il est auteur du mal. »751

La Chasse donnée à Mazarin, chanson populaire anonyme

Le cardinal Mazarin succédant au cardinal de Richelieu est également détesté, en raison de la crise des subsistances et de la lourdeur des impôts nécessaires pour financer la guerre. Anonyme, le peuple taillable et corvéable à merci chante (…)

Partager cet article

L'Histoire en citations - Gaule et Moyen Âge

L'Histoire en citations - Renaissance et guerres de Religion, Naissance de la monarchie absolue

L'Histoire en citations - Siècle de Louis XIV

L'Histoire en citations - Siècle des Lumières

L'Histoire en citations - Révolution

L'Histoire en citations - Directoire, Consulat et Empire

L'Histoire en citations - Restauration, Monarchie de Juillet, Deuxième République

L'Histoire en citations - Second Empire et Troisième République

L'Histoire en citations - Seconde Guerre mondiale et Quatrième République

L'Histoire en citations - Cinquième République

L'Histoire en citations - Dictionnaire