Chanson : « Quatre grosses bêtes Font un huguenot Calvin fait la tête... » | L’Histoire en citations
Chanson : « Quatre grosses bêtes Font un huguenot Calvin fait la tête... »
Citation du jour

 

L’humour, 3e épisode : les guerres de Religion.

Après le « beau XVIe siècle » vécu à l’heure italienne, voici trente-huit années de luttes fratricides en huit guerres civiles (1562-1598). Quand l’histoire devient tragique, l’humour se fait méchant, grinçant, noir. C’est de bonne guerre.

« Quatre grosses bêtes Font un huguenot Calvin fait la tête Et Luther le dos Marot fait les pattes Et Bèze le trou du cul Lanturlu ! »471

Quatre grosses bêtes (ou Contre les Huguenots), chanson satirique contre quatre protestants célèbres

Histoire de France par les chansons (1982), France Vernillat, Pierre Barbier.

Le langage peu policé n’est que la réponse catholique aux injures des protestants. Mais le texte met dans le même sac quatre personnages fort différents !

Calvin devient le « pape de Genève », faisant de cette ville le centre intellectuel de la Réforme d’où il va diriger l’Église des réformés de France. Théodore de Bèze, son disciple, lui succède à sa mort, en 1564.

Luther fut le grand initiateur de la Réforme, par ses 95 thèses affichées en 1517 sur les portes du château de Wittenberg, pour dénoncer la vente des indulgences.

Marot enfin, gentil poète et courtisan, a déjà connu la prison pour avoir « mangé le lard » en Carême et se retrouve sur la liste des 52 suspects après l’affaire des Placards. Il s’exile, demande pardon au roi dans une épître, puis abjure le protestantisme, pour revenir en grâce à la cour, si nécessaire à sa joie de vivre. Mais le Parlement de Paris sévit de nouveau, après la publication de textes jugés luthériens. La vie devient difficile…

Ce n’est que le début d’une intolérance qui va tourner au fanatisme et au terrorisme, culminant à la Saint-Barthélemy.

Toutes les citations ci-dessous sont commentées dans nos Chroniques en 10 volumes, qui racontent l’histoire de France de la Gaule à nos jours, en 3 500 citations numérotées, sourcées, replacées dans leur contexte, et signées par près de 1 200 auteurs.

« Le corps d’un ennemi mort sent toujours bon. »525

CHARLES IX, 24 août 1572, jour de la Saint-Barthélemy

Humour d’autant plus noir que le jeune roi parle devant son ami et conseiller assassiné - l’amiral de Coligny, qu’il a trahi par faiblesse de caractère.

« Hélas qu’ai-je donc fait ?
– Si tu n’as rien fait, cela doit te consoler : tu mourras innocent ! »526

Réplique d’un capitaine suisse au jeune Saint-Martin, nuit de la Saint-Barthélemy

Massacre d’illustre mémoire, occasion d’humour noir qu’on retrouve à chaque période tragique, entre autre la Révolution.

« Il y a bien de la besogne
 À regarder ce petit roi
Car il a mis en désarroi
Toutes les filles de sa femme
Mais on sait que la bonne dame
S’en venge bien de son côté ! »547

Chanson populaire sur Henri de Navarre et la reine Margot (1579)

Après sept ans de mariage, le futur Henri IV est aussi célèbre par sa galanterie que Margot par sa nymphomanie. Humour bien français sur un sujet de prédilection, les amours des « people ». Le peuple s’en donne à cœur joie.

« Pensant à cela et tenant ma tête appuyée sur ma main, l’appréhension des maux que je ressentis pour mon pays fut telle qu’elle me blanchit la moitié de la moustache. »555

HENRI III DE NAVARRE

Le futur Henri IV gardera ce langage imagé, jusque dans les pires moments. Il vient d’apprendre qu’Henri III « le lâche » et le 225e pape l’excommunie. Les guerres de Religion vont continuer (jusqu’à l’édit de pacification de Nantes).

Dix chroniques de l'Histoire en citationsTous les commentaires de ces citations se trouvent dans la série des 10 Chroniques :

Les Chroniques, en 10 volumes, racontent l’histoire de France de la Gaule à nos jours, en 3 500 citations numérotées, sourcées, replacées dans leur contexte, et signées par près de 1 200 auteurs.

L’Histoire apparaît comme un scénario de film à grand spectacle, alternant avec une pièce de théâtre intime, toujours entre comédie et tragédie.

Elle s’incarne à travers toutes sortes de personnages. Les noms célèbres côtoient des inconnus, et le peuple, anonyme, occupe constamment la scène, prenant le premier rôle, de Révolution en Commune.

Toute époque tragique abonde en mots épiques et mots de la fin, mais l’esprit à la française résiste, même aux pires moments de la Terreur, des massacres ou des guerres.

Au fil des citations, l’action avance et rebondit, cependant que toutes les opinions et les passions s’expriment. Au final, il s’en dégage une réalité, voire une vérité historique, humaine et multiforme.

 

Partager cet article

L'Histoire en citations - Gaule et Moyen Âge

L'Histoire en citations - Renaissance et guerres de Religion, Naissance de la monarchie absolue

L'Histoire en citations - Siècle de Louis XIV

L'Histoire en citations - Siècle des Lumières

L'Histoire en citations - Révolution

L'Histoire en citations - Directoire, Consulat et Empire

L'Histoire en citations - Restauration, Monarchie de Juillet, Deuxième République

L'Histoire en citations - Second Empire et Troisième République

L'Histoire en citations - Seconde Guerre mondiale et Quatrième République

L'Histoire en citations - Cinquième République

L'Histoire en citations - Dictionnaire