Sade : « Mon plus grand chagrin est qu'il n'existe réellement pas de Dieu... » | L’Histoire en citations
Sade : « Mon plus grand chagrin est qu'il n'existe réellement pas de Dieu... »
Citation du jour

 

L’humour suit son cours, au cœur du Siècle des Lumières. On retrouve Sade et Voltaire, chacun jouant à sa manière avec l’idée de Dieu et la notion de liberté… Quant au peuple, il se moquera cruellement de feu le Bien-Aimé.

« Mon plus grand chagrin est qu’il n’existe réellement pas de Dieu et de me voir privé, par là, du plaisir de l’insulter plus positivement. »989

Marquis de SADE (1740-1814) L’Histoire de Juliette (1797)

Au-delà des philosophes vaguement déistes ou résolument athées, Sade se pose comme le plus irréligieux des grands marginaux du siècle. Jamais la perversion n’a été poussée si loin. Deux siècles plus tard, elle demeure exemplaire et scandaleuse.

Le « divin marquis » joue à vivre les provocations qu’il conte et sera condamné à mort pour violences sexuelles, dès 1772. Il passera ensuite trente années en prison, pour finir à Charenton, parmi les fous. Dans la Philosophie dans le boudoir, il écrit comme pour se justifier : « Je ne m’adresse qu’à des gens capables de m’entendre, et ceux-là me liront sans danger. »

Toutes les citations qui suivent
sont commentées dans nos Chroniques.

« Si Dieu n’existait pas, il faudrait l’inventer. »1024

VOLTAIRE

Déiste fervent, il croit à l’« architecte du monde » : « L’univers m’embarrasse et je ne puis songer / Que cette horloge existe et n’ait pas d’horloger. » Dieu est par ailleurs très utile pour fonder la morale.

« Les Français ne sont pas faits pour la liberté : ils en abuseraient. »1027

VOLTAIRE

Trait d’humour, mais pas que… Il se méfie du peuple : « Distingue toujours les honnêtes gens qui pensent, de la populace qui n’est point faite pour penser. »

« Ami des propos libertins,
Buveur fameux, et roi célèbre
Par la chasse et par les catins :
Voilà ton oraison funèbre. »1195

Chanson à la mort de Louis XV (1774)

« On l’enterra sans escorte ; son corps passa vers minuit par le bois de Boulogne pour aller à Saint-Denis. À son passage, on répétait « taïaut ! taïaut ! » comme lorsqu’on voit un cerf, et sur le ton ridicule dont il avait coutume de le prononcer » (Comtesse de Boufflers).

Vous avez aimé ces citations commentées ?

Vous allez adorer notre Histoire en citations, de la Gaule à nos jours, en numérique ou en papier.

L'Histoire en citations -

L'Histoire en citations -

L'Histoire en citations -

L'Histoire en citations -

L'Histoire en citations -

L'Histoire en citations -

L'Histoire en citations -

L'Histoire en citations -

L'Histoire en citations -

L'Histoire en citations -

Partager cet article

L'Histoire en citations - Gaule et Moyen Âge

L'Histoire en citations - Renaissance et guerres de Religion, Naissance de la monarchie absolue

L'Histoire en citations - Siècle de Louis XIV

L'Histoire en citations - Siècle des Lumières

L'Histoire en citations - Révolution

L'Histoire en citations - Directoire, Consulat et Empire

L'Histoire en citations - Restauration, Monarchie de Juillet, Deuxième République

L'Histoire en citations - Second Empire et Troisième République

L'Histoire en citations - Seconde Guerre mondiale et Quatrième République

L'Histoire en citations - Cinquième République

L'Histoire en citations - Dictionnaire