Salisbury : « Laissons au coq gaulois ces sables à gratter. » | L’Histoire en citations
Chronique du jour

 

Troisième République

La République radicale ?

Vérité paradoxale : le régime a résisté à toutes les crises, la République modérée est devenue radicale, mais les Français sont plus que jamais critiques et divisés. La République a bien mené au radicalisme, mais parvenu au pouvoir, il n’a plus le même sens et ne fait plus peur à la majorité des Français, même si la minorité conservatrice l’a toujours en horreur. Et de nouvelles revendications s’affirment, à gauche comme à droite.

 Les commentaires sont allégés, les coupes signalées (…) Retrouvez l’intégralité dans nos Chroniques de l’Histoire en citations.

« Laissons au coq gaulois ces sables à gratter. »2526

Marquis de SALISBURY (1830-1903), Premier ministre anglais, 21 mars 1899. Les Forces politiques au Cameroun réunifié (1989), Joseph-Marie Zang-Atangana

Il parle du Sahara, à la fin des négociations franco-anglaises sur la situation respective des deux grandes puissances en Afrique. C’est la suite de l’« incident de Fachoda », en juillet 1898.

La France a envoyé la mission Marchand sur le haut Nil (quelques gradés et 250 travailleurs sénégalais), pour devancer au Soudan l’Angleterre (qui mobilise une armée anglo-égyptienne de 20 000 hommes). Marchand, arrivé le premier, a levé le drapeau tricolore à Fachoda, mais suite à un ultimatum de Londres, Delcassé, ministre des Affaires étrangères, décide d’évacuer les lieux (…)

La convention franco-anglaise signée le 21 mars 1899 consacre le renoncement de la France sur le Nil, l’Angleterre lui laissant cependant le Maroc et une portion de désert : l’orgueil national est froissé, mais la raison l’emporte (…)

« C’est la lutte finale ;
Groupons-nous et demain
L’Internationale
Sera le genre humain. »2527

Eugène POTTIER (1816-1887), paroles, et Pierre DEGEYTER (1848-1932), musique, L’Internationale (refrain), chanson

Le chant écrit par Pottier durant la Commune, mis en musique en 1888 par un ouvrier tourneur Pierre Degeyter, chanté pour la première fois au Congrès de Lille du Parti ouvrier en 1896, devient l’hymne du mouvement ouvrier français en 1899 (…)

« Si vous avez résolu d’être patriote, vous serez obligatoirement royaliste, la raison le veut. »2528

Charles MAURRAS (1868-1952), L’Enquête sur la monarchie (1900)

Venant après l’affaire Dreyfus, annonçant le renouveau du mouvement et la création du journal de l’Action Française (1908-1944) dont il sera le principal animateur, Maurras défend le « nationalisme intégral » et acquiert une considérable influence sur la partie la plus conservatrice de la bourgeoisie française (…)

« Il n’y a plus beaucoup de républicains en France. La République n’en a pas formés. C’est le gouvernement absolu qui forme les républicains. »2529

Anatole FRANCE (1844-1924), Monsieur Bergeret à Paris (1901)

Dernier des quatre volumes de son Histoire contemporaine, « pamphlet formidable présenté avec un sourire enchanteur » (Émile Faguet), c’est le résumé piquant et pessimiste de la société française marquée par l’affaire Dreyfus (…)

« Pour pacifier un pays, il semble qu’il faille recourir aux moyens pacifiques. Cette énonciation paraît naïve ; cependant, il n’y a pas longtemps qu’elle est acceptée des Gouvernements. Ils ont eu longtemps, et peut-être gardent-ils encore, une secrète tendresse pour les moyens répressifs. »2530

Maréchal LYAUTEY (1854-1934), Paroles d’action, 1900-1926 (1927)

Au-delà des luttes internes, la Troisième République édifie un vaste empire colonial. Ferry en fut l’initiateur politique (1880-1885) (…)

Lyautey incarne l’action sur le terrain : conquête et pacification. Il commença dans le Sud algérien (en 1879), puis fut envoyé en Indochine (1894) et à Madagascar (1895) avec Gallieni, avant de partir en Afrique du Nord où la guerre le trouvera en 1914.

« Toute société qui prétend assurer aux hommes la liberté doit commencer par leur garantir l’existence. »2531

Léon BLUM (1872-1950), Nouvelles Conversations de Goethe avec Eckermann (1901)

Dès 1900, ce jeune socialiste s’est fait remarquer en écrivant : « Nul n’ignore, parmi les socialistes réfléchis, que la métaphysique de Marx est médiocre […] que sa doctrine économique rompt une maille chaque jour. » (…)

« Radicalisme. – D’autant plus dangereux qu’il est latent.
La république nous mène au radicalisme. »2532

Gustave FLAUBERT (1821-1880), Dictionnaire des idées reçues (posthume, 1913)

Le mouvement radical, si important dans l’histoire de la Troisième République, est aussi le premier parti politique né sous le nom de Parti républicain et radical-socialiste, les 21, 22 et 23 juin 1901. Mais il manque à ce point de cohérence que ses membres ne forment pas de vrai groupe parlementaire à la Chambre avant 1911.

Vous avez aimé ces citations commentées ?

Vous allez adorer notre Histoire en citations, de la Gaule à nos jours, en numérique ou en papier.

L'Histoire en citations -

L'Histoire en citations -

L'Histoire en citations -

L'Histoire en citations -

L'Histoire en citations -

L'Histoire en citations -

L'Histoire en citations -

L'Histoire en citations -

L'Histoire en citations -

L'Histoire en citations -

Partager cet article

L'Histoire en citations - Gaule et Moyen Âge

L'Histoire en citations - Renaissance et guerres de Religion, Naissance de la monarchie absolue

L'Histoire en citations - Siècle de Louis XIV

L'Histoire en citations - Siècle des Lumières

L'Histoire en citations - Révolution

L'Histoire en citations - Directoire, Consulat et Empire

L'Histoire en citations - Restauration, Monarchie de Juillet, Deuxième République

L'Histoire en citations - Second Empire et Troisième République

L'Histoire en citations - Seconde Guerre mondiale et Quatrième République

L'Histoire en citations - Cinquième République

L'Histoire en citations - Dictionnaire