Giroud : « On ne tire pas sur une ambulance. »
Citation du jour

Jeu et personnel politique, suite sans fin. On a l’embarras du choix ! Certains mots sont devenus des classiques de la citation, voire des proverbes. D’autres sont à (re)découvrir dans l’Histoire en citations. Signalons en passant que dans l’indexation, le mot humour est à ce jour le plus fourni (257 entrées).

« On ne tire pas sur une ambulance. »3149

Françoise GIROUD (1916-2003), L’Express, 24 avril 1974

Le trait d’une charité sans pitié vise Chaban-Delmas dont la cote ne cesse de baisser dans les sondages, début mai 1974. Jeudi 4 avril, avant même la fin du discours d’hommage d’Edgar Faure, président de l’Assemblée nationale, au président défunt, Chaban-Delmas avait annoncé par un communiqué : « Ayant été trois ans Premier ministre sous la haute autorité de Georges Pompidou et dans la ligne tracée par le général de Gaulle, j’ai décidé d’être candidat à la présidence de la République. Je compte sur l’appui des formations politiques de la majorité présidentielle. » Candidature lancée trop tôt ? Pas assez solide face à Mitterrand à gauche ? Concurrencée par d’autres candidats à droite ?

Et Françoise Giroud de commenter : « Alors que MM. Giscard d’Estaing et Mitterrand provoquent des mouvements intenses d’admiration ou d’hostilité, parfois d’admiration et d’hostilité mêlées, on a envie de demander, sans acrimonie, à M. Chaban-Delmas : « Et vous, qu’est-ce que vous faites au juste dans cette affaire ? » Il encombre. Comment le battant a-t-il viré à l’ancien combattant ? »

Toutes les citations qui suivent
sont commentées dans nos Chroniques.

« Ce n’est pas la girouette qui tourne, c’est le vent. »3018

Edgar FAURE, à qui lui reprochait de souvent changer d’avis

Virtuose de la politique, il avoue : « C’est un trait de mon caractère, que le goût des honneurs et l’attachement aux titres. » Cette passion pour le pouvoir pousse le député à être plusieurs fois ministre et même chef de gouvernement. Inclassable, sinon comme opportuniste, ses adversaires apprécient son humour et ses élèves de Sciences Po ont à commenter un de ses aphorismes : « L’immobilisme est en marche et rien ne pourra l’arrêter. »

« C’est bonnet blanc et blanc bonnet. »3111

Jacques DUCLOS, candidat communiste à la présidence de la République, juin 1969

Parlant du choix entre Poher et Pompidou, les deux candidats de droite en lice pour le second tour. Le PC refuse de choisir « entre Charybde et Scylla ». Il expliquera ainsi l’abstention massive : les électeurs n’ont pas voulu « avoir à choisir entre la peste et le choléra », pour reprendre un mot de Thorez (en 1934). Troisième façon d’exprimer un choix impossible, ou sans signification.

« Ça va se terminer mal, par un coup de poing sur la gueule. C’est comme ça qu’on traite ce genre d’affaire dans les cours de récréation. »3220

Jacques TOUBON, Assemblée nationale, octobre 1981

Les nationalisations voulues par la gauche au pouvoir sont au cœur du débat. Toubon, fidèle chiraquien, député de droite et licencié en droit, ne peut que regretter la manière dont le débat dégénère en foire d’empoigne, alors que Laignel se réjouit en bon socialiste de voir la lutte des classes entrée au Palais-Bourbon.

« La France est une jeune garce que vous avez séduite, mais qui ne veut plus coucher avec vous. Il faut vous résigner. Pensez donc à un divorce à l’amiable. »3245

Edgar FAURE, au président François Mitterrand

Le Monde titre sur le « grave échec de la gauche française aux élections européennes ». Érosion certaine pour le PS, débâcle pour le PC, total : 42 % des suffrages exprimés pour la gauche, contre 58 % pour les listes de droite (et d’extrême droite) au scrutin du 17 juin 1984.

« J’ai été avocat pendant 28 ans et garde des Sceaux pendant 28 jours. Si je suis le seul ministre de la Justice à ne pas avoir commis d’erreur, c’est parce que je n’ai pas eu le temps. »3257

Michel CRÉPEAU, succèdant à Robert Badinter, le 19 février 1986. Palmarès du prix Press Club, humour et politique, 1998

Pour cet aveu de modestie rare en politique, il sera nommé plus tard pour le prix de l’humour politique - rendez-vous pour les amateurs de bons mots, et source finalement sérieuse, en tout cas parfaitement documentée.

Partager cet article

L'Histoire en citations - Gaule et Moyen Âge

L'Histoire en citations - Renaissance et guerres de Religion, Naissance de la monarchie absolue

L'Histoire en citations - Siècle de Louis XIV

L'Histoire en citations - Siècle des Lumières

L'Histoire en citations - Révolution

L'Histoire en citations - Directoire, Consulat et Empire

L'Histoire en citations - Restauration, Monarchie de Juillet, Deuxième République

L'Histoire en citations - Second Empire et Troisième République

L'Histoire en citations - Seconde Guerre mondiale et Quatrième République

L'Histoire en citations - Cinquième République

L'Histoire en citations - Dictionnaire