Henri IV : « Comment ne pas être triste de voir un peuple si ingrat envers son roi... » | L’Histoire en citations
Henri IV Ventre Saint-Gris !
Citation du jour

 

Dernière raison de la popularité d’Henri IV : après avoir échappé à beaucoup d’attentats, il meurt assassiné. Il entre aussitôt dans la légende.

« Ventre Saint-Gris ! Comment ne pas être triste de voir un peuple si ingrat envers son roi, qui me dresse tous les jours de nouveaux attentats ! »632

HENRI IV (1553-1610), venant d’échapper à l’attentat de Jean Châtel, 27 décembre 1594

Singularités historiques (1825), Jacques-Antoine Dulaure.

Aimé du peuple dont il se sent proche et auquel il parle familièrement comme jamais aucun roi avant, ni après, Henri IV reste la cible de fanatiques plus ou moins manipulés par les « vrais » catholiques ou protestants. Il finira comme Henri III, victime d’un régicide.

Cette fois, le roi est chez sa maîtresse, Gabrielle d’Estrées. Il manque de peu d’être poignardé au cou, mais se redresse juste à temps. La lame le blesse à la bouche et lui fait perdre une dent. Le Parlement accuse les jésuites : Châtel a été leur élève au collège de Clermont. Les jésuites sont expulsés de France (jusqu’en 1603), et Châtel écartelé (tiré par quatre chevaux) en place de Grève.

« Priez Dieu, Madame, que je vive longtemps, car mon fils vous maltraitera quand je n’y serai plus. »657

HENRI IV (1553-1610), à Marie de Médicis

Les Rois qui ont fait la France, Henri IV (1981), Georges Bordonove

Sait-il que sa Florentine de femme n’est pas étrangère à certains complots tramés autour de lui ? Cette phrase est en tout cas prémonitoire des relations entre la mère et le fils : une véritable guerre, au terme de laquelle Marie de Médicis perdra son pouvoir, ses amis, sa liberté, pour finir en exil.

« Je mourrai un de ces jours et, quand vous m’aurez perdu, vous connaîtrez lors ce que je valais et la différence qu’il y a de moi aux autres hommes. »661

HENRI IV (1553-1610), à ses compagnons, 14 mai 1610

Mémoires (posthume, 1822), Maximilien de Béthune Sully

Le roi se sait menacé, après 12 tentatives d’attentats en dix ans – 18, selon d’autres calculs et 25 durant son règne ! Outre la théorie du tyrannicide qui causa la mort d’Henri III, d’autres motifs existent : la fiscalité qui s’alourdit pour préparer la guerre ; les nobles jaloux des honneurs qu’ils n’ont pas ; une affaire de cœur qui se complique avec une très jeune maîtresse mariée au prince de Condé ; une conspiration avec l’Espagne, née dans l’entourage de la reine et que le roi ne doit pas ignorer.

Poignardé quelques heures après par Ravaillac sautant dans le carrosse royal bloqué par un encombrement, rue de la Ferronnerie, le blessé a tressailli sous le coup et dit : « Ce n’est rien », avant de mourir.

Le régicide sera écartelé, après avoir été torturé : il affirma avoir agi seul. Sully, dans ses Mémoires, n’y croit pas. Le mystère demeure, sur la mort d’Henri IV le Grand. C’est l’une des énigmes de l’histoire de France.

« Le personnage du Béarnais grandit en Majesté débonnaire et naturelle au fur et à mesure que s’étend le rôle qui lui est dévolu par l’Histoire. »604

Emmanuel LE ROY LADURIE (né en 1929), L’État royal : de Louis XI à Henri IV, 1460-1610 (1987)

Sa personnalité est forgée par les circonstances : ce « roi de droit et fort peu de fait » doit littéralement conquérir son royaume, ce qui lui demanda dix ans de combat et de tolérance !

Indulgent et politique, généreux et sachant pardonner, mêlant l’humour à la bonhomie, mais autoritaire, versatile et capable des pires coups de tête, il a un évident charisme. Aisance personnelle déconcertante, panache militaire éclatant, prise directe sur les hommes, telles seront les clés de la réussite du nouveau roi. Passionnément discuté de son vivant, adulé des Béarnais de Paris qu’il couvre de ses faveurs, il devient l’objet d’un véritable culte national, après son assassinat. Si la popularité se mesure au ton et au nombre des chansons, Henri IV demeure le premier de nos rois.

Henri IV en citations :

Renaissance et guerres de Religion, Naissance de la monarchie absolue

 

À ce rythme - 4 citations par jour - les 10 Chroniques de l’Histoire en citations sont à vous dans trois ans. Encore trois ans et vous aurez aussi le Dictionnaire. Mais que de temps perdu !


Faites un tour dans la Boutique, feuilletez les 20 premières pages de chaque volume et voyez si ça vaut le coût (4 € le volume).

 

Enregistrer

Enregistrer

Partager cet article

L'Histoire en citations - Gaule et Moyen Âge

L'Histoire en citations - Renaissance et guerres de Religion, Naissance de la monarchie absolue

L'Histoire en citations - Siècle de Louis XIV

L'Histoire en citations - Siècle des Lumières

L'Histoire en citations - Révolution

L'Histoire en citations - Directoire, Consulat et Empire

L'Histoire en citations - Restauration, Monarchie de Juillet, Deuxième République

L'Histoire en citations - Second Empire et Troisième République

L'Histoire en citations - Seconde Guerre mondiale et Quatrième République

L'Histoire en citations - Cinquième République

L'Histoire en citations - Dictionnaire