Marie de Médicis : « Si on ne veut pas lui dire la nouvelle, qu'on la lui chante ! » | L’Histoire en citations
Marie de Médicis : « Si on ne veut pas lui dire la nouvelle, qu'on la lui chante ! »
Citation du jour

 

L’humour, 5e épisode : naissance de la monarchie absolue - l’évolution continue sous Louis XIII et avec Richelieu.

Belle époque pour l’humour français qui se nourrit des aventures royales en tous genres, des complots incessants et des intrigues, tout ce qui inspirera (très librement) le plus célèbre des romans de Dumas, Les Trois Mousquetaires.

Mais la réalité historique est déjà fort divertissante, et la langue savoureuse.

« Si on ne veut pas lui dire la nouvelle, qu’on la lui chante ! »672

MARIE DE MÉDICIS (1573-1642), 24 avril 1617

Richelieu (1968), Philippe Erlanger.

Humour noir, cynisme florentin ? La reine mère a ce mot terrible, quand on lui demande d’annoncer la mort de Concini à sa femme, Léonora Galigaï - astrologue, confidente et sœur de lait de Marie de Médicis, donc une amie de quarante ans !

Concini, petit noble florentin, aventurier devenu favori de la reine régente, nommé maréchal d’Ancre et promu maréchal de France sans avoir jamais combattu, très impopulaire dans le pays, mais ministre tout-puissant, a été assassiné par ordre du jeune roi Louis XIII : abattu dans la cour du Louvre, enterré à Saint-Germain-l’Auxerrois, puis exhumé par la foule, dépecé, brûlé sur le pont Neuf.

Léonora Galigaï sera arrêtée, embastillée. Elle pratiquait l’envoûtement et l’exorcisme, on lui fera un procès pour « juiverie » et sorcellerie - ainsi, la reine ne risque pas d’être impliquée. L’accusée se défend avec intelligence, mais le jugement est fait d’avance : la mort pour la sorcière. Elle se montrera digne devant les injures de la foule, et courageuse sur l’échafaud.

Toutes les citations ci-dessous sont commentées dans nos Chroniques en 10 volumes, qui racontent l’histoire de France de la Gaule à nos jours, en 3 500 citations numérotées, sourcées, replacées dans leur contexte, et signées par près de 1 200 auteurs.

« On m’a fait, six ans durant, fouetter les mulets aux Tuileries. Il est temps qu’enfin je fasse mon métier de roi. »674

LOUIS XIII

L’heure de sa revanche a sonné. Il s’est débarrassé de Concini, assassiné, et de sa mère détestée, régente abusive, exilée, bientôt emprisonnée. Mais pour faire son métier de roi qu’il prend très au sérieux, il aura toujours besoin d’un second.

« Hélas, ma pauvre barbe, qui est-ce qui t’a faite ainsi ?
C’est le grand roi Louis,
Treizième du nom,
Qui toute a esbarbé sa maison. »677

La Barbe à la royale, chanson

Le peuple s’amuse de ce nouveau coup d’autorité du jeune roi qui s’affirme parfois, dans les petites choses. Barbiche bien visible, sur tous les portraits de l’époque, notamment ceux de Louis XIII et de Richelieu.

« Je réponds de la vertu de la reine de la ceinture aux pieds. Je n’en dirai pas autant du reste. »695

Princesse de CONTI

C’est joliment dit et c’est vrai. Anne d’Autriche, peu heureuse dans son royal ménage, est compromise par la folle passion du duc de Buckingham, ministre et favori du roi d’Angleterre. Bon sujet pour Dumas et ses Mousquetaires.

« Sire, ne soyez point courtois
À ces rebelles Rochellois
Point de pardon : il faut tout pendre !
Vous m’avez donné la maison
D’un parpaillot. S’il faut la rendre,
Je serai sot comme un oison. »700

Les Rochellois, chanson

Chanson, bestiaire, humour, mais sur un fait de guerre (civile) atroce. Malgré la tradition, pillage interdit, d’où murmures des vainqueurs désabusés, entrant dans La Rochelle. Après quinze mois de siège, les trois quarts des habitants ont péri (22 500 morts). Richelieu a personnellement dirigé les opérations.

Dix chroniques de l'Histoire en citationsTous les commentaires de ces citations se trouvent dans la série des 10 Chroniques :

Les Chroniques, en 10 volumes, racontent l’histoire de France de la Gaule à nos jours, en 3 500 citations numérotées, sourcées, replacées dans leur contexte, et signées par près de 1 200 auteurs.

L’Histoire apparaît comme un scénario de film à grand spectacle, alternant avec une pièce de théâtre intime, toujours entre comédie et tragédie.

Elle s’incarne à travers toutes sortes de personnages. Les noms célèbres côtoient des inconnus, et le peuple, anonyme, occupe constamment la scène, prenant le premier rôle, de Révolution en Commune.

Toute époque tragique abonde en mots épiques et mots de la fin, mais l’esprit à la française résiste, même aux pires moments de la Terreur, des massacres ou des guerres.

Au fil des citations, l’action avance et rebondit, cependant que toutes les opinions et les passions s’expriment. Au final, il s’en dégage une réalité, voire une vérité historique, humaine et multiforme.

 

 

Enregistrer

Vous avez aimé ces citations commentées ?

Vous allez adorer notre Histoire en citations, de la Gaule à nos jours, en numérique ou en papier.

L'Histoire en citations -

L'Histoire en citations -

L'Histoire en citations -

L'Histoire en citations -

L'Histoire en citations -

L'Histoire en citations -

L'Histoire en citations -

L'Histoire en citations -

L'Histoire en citations -

L'Histoire en citations -

Partager cet article

L'Histoire en citations - Gaule et Moyen Âge

L'Histoire en citations - Renaissance et guerres de Religion, Naissance de la monarchie absolue

L'Histoire en citations - Siècle de Louis XIV

L'Histoire en citations - Siècle des Lumières

L'Histoire en citations - Révolution

L'Histoire en citations - Directoire, Consulat et Empire

L'Histoire en citations - Restauration, Monarchie de Juillet, Deuxième République

L'Histoire en citations - Second Empire et Troisième République

L'Histoire en citations - Seconde Guerre mondiale et Quatrième République

L'Histoire en citations - Cinquième République

L'Histoire en citations - Dictionnaire