L’Histoire en citations | Page 2 | Bienvenue sur le site où l’Histoire donne la parole à ceux qui l’ont faite.

Chronique du jour

De la Gaule à de Gaulle (et la Cinquième République), nous allons revivre avec vous l’histoire de France en citations. Le récit national se déroule dans cette mise en scène aussi simple qu’originale, avec tous les personnages qui lui donnent vie.

Citations et commentaires sont toujours tirés de notre collection, l’Histoire en citations (10 Chroniques, un Dictionnaire). Vous y trouverez les commentaires complets.

Deux volumes disponibles en version papier !

Deux volumes de l'Histoire en citation disponibles en version papier

Chronique du jour

Charles IX : « La messe ou la mort. »

Guerres de Religon (suite). La Saint-Barthélemy et Charles IX, victime collatérale du massacre.

Charles IX a suivi la politique de sa mère, Catherine de Médicis qui n’avait plus qu’une obsession, assurer l’autorité de ses fils. C’est lui qui a donné l’ordre de tuer. Il meurt à 23 ans, miné par le remords (et par la tuberculose familiale). Henri III, le fils préféré, va prendre sa place, dans un pays en pleine guerre civile.

Chronique du jour

Charles IX : « Si Monsieur le pape fait trop la bête, je prendrai moi-même Margot par la main et la mènerai épouser en plein prêche ! »

Guerres de Religon (suite). La Saint-Barthélemy, 24 août 1572.

Les protestants sont venus en masse à Paris, pour fêter les noces d’Henri III de Navarre (futur Henri IV) avec la reine Margot (sœur de Charles IX). Ce mariage royal va déclencher le massacre. Des milliers de morts en une nuit, le fanatisme va gagner tout le pays et renforcer l’armée protestante…

Chronique du jour

Ronsard : « De là vient le discord sous lequel nous vivons, De là vient que le fils fait la guerre à son père, La femme à son mari, et le frère à son frère. »

Guerres de Religon (suite). 1562, massacre de Wassy.

Début de la première des huit guerres de Religion – trente-six années de guerre civile, presque sans répit, jusqu’à l’édit de Nantes (1598). Ronsard, catholique ardent et poète engagé des « misères de ce temps », est préposé à l’éducation du jeune roi Charles IX. Catherine de Médicis a compris que la paix n’est plus possible entre les deux camps également fanatiques.

Chronique du jour

Montluc : « Il n'était fils de bonne mère qui n'en voulût goûter. »

2. Guerres de Religion (1559-1589)

Après l’accident de tournoi fatal à Henri II, la France va vivre trente-huit année de luttes fratricides et huit « guerres de Religion » déclarées (entre 1562 et 1589), aggravées de conflits d’ambitions, alliances avec l’ennemi anglais ou espagnol, rivalités de famille (les Condé contre les Guise) et coteries auprès de rois trop jeunes ou incapables de gouverner.

La guerre civile était inévitable et le pire déjà annoncé. Pourtant, la régente Catherine de Médicis et son chancelier Michel de l’Hospital parient encore sur la tolérance et la paix.

Citations préférées

Vos 5 citations préférées de la semaine

Découvrez les 5 citations qui ont remporté le plus de succès cette semaine sur les réseaux sociaux (Facebook et twitter).

Semaine consacrée au passage du beau XVIe siècle de la Renaissance culturelle et du rêve italien incarné par François Ier, le Roi Chevalier, au cauchemar des guerres de Religion, l’anarchie, la haine et le fanatisme, symbolisé par le massacre de la Saint-Barthélemy.

Chronique du jour

Catherine de Médicis : « Je lis les histoires de ce royaume, et j’y trouve que de tous les temps, les putains ont dirigé les affaires des rois ! »

Fin de la Renaissance et prémices des guerres de Religion.

Henri II succède à François Ier. Le mirage italien opère encore. Un demi-siècle de victoires et de défaites alternées se soldent par un gain modeste pour la France, au traité de Cateau-Cambrésis (1559). Les nouvelles idées religieuses se répandent. Rien ne sert de brûler les livres ou d’emprisonner ceux qui réclament la Réforme, la « secte hérétique pullule » et Calvin en prend la tête. L’Église réformée de France est fondée (1559). Voilà le royaume divisé en deux peuples, deux religions : huguenots hérétiques contre papistes idolâtres.

Chronique du jour

François Ier : « Tout est perdu, fors l’honneur. »

La Renaissance « de » François Ier (suite et fin).

Désastre de Pavie (1525), dix ans après la victoire de Marignan. Les problèmes s’accumulent. De nouvelles idées religieuses véhiculées par les livres de Luther (auteur le plus vendu, après la Bible) remettent en question l’Église catholique : la religion doit retrouver sa pureté originelle. Charles Quint (empereur de 1519 à 1556), maître de l’Allemagne et de l’Espagne, se joint aux adversaires de François Ier dans les guerres d’Italie.

Cependant, le règne reste brillant. Le français devient seule langue officielle : ordonnance de Villers-Cotterêts (1539). La bourgeoisie s’enrichit et se lance dans de lointaines expéditions maritimes encouragées par la royauté - Jacques Cartier au Canada. Les paysans sont plus heureux, mais le petit peuple des villes souffre de l’augmentation des prix mal suivis par les salaires.

Chronique du jour

Louis XII : « Ce gros garçon gâtera tout. »

La Renaissance « de » François Ier.

En trente ans de règne (1515-1547), François Ier incarne la Renaissance : un Personnage parfaitement défini dans l’action et la parole. Dès 1515, il s’illustre à Marignan. Le chevalier Bayard s’illustre sur tous les champs de bataille, en attendant un trop puissant ennemi, Charles Quint.

La France est déjà le pays le plus peuplé d’Europe et le roi, maître de l’Église, de l’armée, des finances, de la justice, impose sa volonté au Parlement. Les Grands sont mis au pas.

Chronique du jour

Louis XI : « C'est la moins folle femme du monde, car de sage il n'y en a guère. »

Charles VIII dit l’Affable, fils bien différent de Louis XI, est le premier roi de France à succomber aux mirages de l’Italie. Louis XII, François Ier et Henri II se laisseront prendre à leur tour aux charmes de cette Renaissance et multiplieront les « guerres d’Italie ».

Toute la bonne société vivra ce « beau XVIe siècle » à l’heure italienne. Artistes et savants sont les hôtes des Valois dans leurs nouveaux châteaux du Val de Loire. Leur cour, avec ses musiciens et poètes, brille d’un éclat incomparable, tandis que les philosophes repensent et affermissent l’idée de monarchie.

Pages

Deux volumes disponibles en version papier !

Deux volumes de l'Histoire en citation disponibles en version papier

Cliquez pour les commander

La collection

Les Chroniques…

Les Chroniques, en 10 volumes, racontent l’histoire de France de la Gaule à nos jours, en 3 500 citations numérotées, sourcées, replacées dans leur contexte, et signées par près de 1 200 auteurs.

… et le Dictionnaire

Lire la suite…

L'Histoire en citations - Directoire, Consulat et Empire

L'Histoire en citations - Siècle de Louis XIV

L'Histoire en citations - Gaule et Moyen Âge

L'Histoire en citations - Renaissance et guerres de Religion, Naissance de la monarchie absolue

L'Histoire en citations, collection de 11 livres numériques… à télécharger !

Comme dans toutes les (bonnes) librairies, vous pouvez feuilleter les livres avant d'acheter.

L'Histoire en citations - Gaule et Moyen Âge

L'Histoire en citations - Renaissance et guerres de Religion, Naissance de la monarchie absolue

L'Histoire en citations - Siècle de Louis XIV

L'Histoire en citations - Siècle des Lumières

L'Histoire en citations - Révolution

L'Histoire en citations - Directoire, Consulat et Empire

L'Histoire en citations - Restauration, Monarchie de Juillet, Deuxième République

L'Histoire en citations - Second Empire et Troisième République

L'Histoire en citations - Seconde Guerre mondiale et Quatrième République

L'Histoire en citations - Cinquième République

L'Histoire en citations - Dictionnaire