L’Histoire en citations | Page 6 | Bienvenue sur le site où l’Histoire donne la parole à ceux qui l’ont faite.

Chronique du jour

De la Gaule à de Gaulle (et la Cinquième République), nous allons revivre avec vous l’histoire de France en citations. Le récit national se déroule dans cette mise en scène aussi simple qu’originale, avec tous les personnages qui lui donnent vie.

Citations et commentaires sont toujours tirés de notre collection, l’Histoire en citations (10 Chroniques, un Dictionnaire). Vous y trouverez les commentaires complets.

Citation du jour

Découvrez un extrait de la Chronique 5 - Révolution : portrait de Robespierre

Parallèlement à la publication de cette Chronique, nous vous proposons chaque dimanche le portrait d’un révolutionnaire célèbre (extrait du livre). Plus que tout autre époque, la Révolution crée (et tue) ses propres héros, personnages mémorables, au destin tragique.

Après Mirabeau, Danton et Marat, ROBESPIERRE. Incorruptible républicain, infatigable théoricien, adepte du Contrat social de Rousseau et frère en Révolution de Saint-Just, il a tous les pouvoirs sous la Terreur. Il élimine ses adversaires sur sa gauche comme sur sa droite et prêche le culte de l’Être suprême, avant d’être emporté par le coup d’État de Thermidor.

Chronique du jour

Louis XIV : « Dieu a donc oublié tout ce que j'ai fait pour lui ? »

Siècle de Louis XIV.

Fin de règne digne d’une tragédie où le vieux roi fait son métier jusqu’à l’agonie.

Un ultime sursaut national permet de sauver l’honneur face à l’ennemi anglais. Les deuils se succèdent à la cour et il ne reste plus que son arrière petit-fils de 5 ans pour succéder à Louis XIV, obsédé par la pérennité de l’État. Ce roi très chrétien, qui se repent d’avoir trop aimé la guerre, n’a pas peur de mourir. Il acquiert une nouvelle grandeur aux yeux de ses (rares) opposants (tel Saint-Simon), mais le peuple se réjouit ouvertement de sa mort. L’histoire tirera la leçon de ce règne et la France est prête pour le siècle des Lumières.

Chronique du jour

Villars : « Sire, je vais combattre les ennemis de Votre Majesté, et je vous laisse au milieu des miens. »

Siècle de Louis XIV.

La terrible guerre de Succession d’Espagne.

L’Europe se coalise une dernière fois contre la France quand l’un des petits-fils de Louis XIV, le duc d’Anjou, devient roi d’Espagne (1701). C’est la guerre de Succession d’Espagne, aggravée par le Grand Hiver de sinistre mémoire, la même année que la sanglante bataille de Malplaquet (1709).

Chronique du jour

« Le bout de Monsieur d'Argenson Se raccourcit avec la lune. Il deviendra colimaçon, Le bout de Monsieur d'Argenson ! »

Siècle de Louis XIV.

Monarchie absolue toujours tempérée par des chansons…

L’humour à la française s’exprime de manière le plus souvent anonyme, se moquant de la censure et ne respectant même pas la religion, ni la mort de Monsieur - frère du roi, notoirement homosexuel. Plus grave, le cadeau empoisonné du trône espagnol va déclencher une guerre européenne sans issue.

Chronique du jour

Duguay-Trouin : « Oui Monsieur le Comte, nous nous battons chacun afin de conquérir ce qui nous manque. »

Siècle de Louis XIV.

La guerre va compromettre toute la fin du règne.

Le régime va inéluctablement de pair avec une politique de conquête et d’hégémonie (même engrenage fatal sous l’Empire de Napoléon). Louis XIV s’est donné les moyens de ses ambitions : grands diplomates, réorganisation militaire menée par Louvois, ministre de la Guerre, puissante armée de métier (400 000 hommes en 1703), places fortes créées ou renforcées par Vauban, ingénieur de génie. Mais l’Europe va se coaliser contre la France, devenue trop puissante. 1688. Guerre de la Ligue d’Augsbourg (dite aussi guerre de Neuf Ans, guerre de la Succession palatine ou guerre de la Grande Alliance).

Chronique du jour

Mme de Maintenon : « Il faut élever vos bourgeoises en bourgeoises. Il n’est pas question de leur orner l’esprit... »

Siècle de Louis XIV.

Éducation des femmes, entre autres faits de société.

Le sujet fait débat au XVIIe siècle, au théâtre (avec Molière) comme à Saint-Cyr (avec Mme de Maintenon, femme de tête influente). De nouvelles guerres s’annoncent et la cour de Louis XIV reste une institution classique, au double sens du mot.

Chronique du jour

Louvois : « Je vous prie de ne point vous lasser d'être méchant et de pousser les choses à cet égard avec toute la vigueur imaginable. »

Siècle de Louis XIV.

La révocation de l’édit de Nantes (1685).

La Révocation s’inscrit dans une politique religieuse aussi intolérante pour les protestants que pour les jansénistes. Condamnée unanimement par les historiens, à commencer par Voltaire au siècle suivant, la persécution des protestants est menée par Louvois et voulue par le roi, plus ou moins influencé par la très catholique Mme de Maintenon et soutenue par Bossuet. La majorité des Français y est favorable, y compris les plus grands noms littéraires.

Citation du jour

Découvrez un extrait de la Chronique 5 - Révolution : portrait de Marat

Parallèlement à la publication de cette Chronique, nous vous proposons chaque dimanche le portrait d’un révolutionnaire célèbre (extrait du livre). Plus que tout autre époque, la Révolution crée (et tue) ses propres héros, personnages mémorables, au destin tragique.

Après Mirabeau et Danton, voici MARAT. Unanimement détesté par ses confrères, par ses contemporains et tous les historiens, d’une laideur repoussante et maladive, « l’Ami du Peuple » est cependant adoré par les sans-culottes de Paris. Son extrémisme préfigure la Terreur, son assassinat (par Charlotte Corday) en fait un martyr, sitôt panthéonisé - pas pour longtemps.

Chronique du jour

Colbert : « Si j'avais fait pour Dieu ce que j'ai fait pour cet homme, je serais sauvé dix fois. »

Siècle de Louis XIV.

Tournant du règne en 1683.

La mort de Colbert laisse la place au clan Louvois et certaines critiques se font jour, mais Louis XIV, devenu veuf et renonçant aux maîtresses, épousera quand même la « veuve Scarron », Mme de Maintenon (gouvernante des enfants qu’il a eus avec la Montespan), cependant que la guerre lui sourit encore.

Chronique du jour

Sévigné : « La duchesse de Bouillon alla demander à la Voisin un peu de poison pour faire mourir un vieux mari qu'elle avait qui la faisait mourir d'ennui. »

Siècle de Louis XIV.

Affaire des Poisons, affaires religieuses, affaires culturelles.

Un fait divers devient une affaire d’État qui finit par mettre en cause les plus grands noms, mais Louis XIV va  étouffer le scandale. Une guerre religieuse se joue entre le pape et le roi inconditionnellement soutenu par son clergé. Versailles devient la capitale de la France et du monde (civilisé), pour la plus grande gloire du Roi-Soleil, en 1682.

Pages

La collection

Les Chroniques…

Les Chroniques, en 10 volumes, racontent l’histoire de France de la Gaule à nos jours, en 3 500 citations numérotées, sourcées, replacées dans leur contexte, et signées par près de 1 200 auteurs.

… et le Dictionnaire

Lire la suite…

L'Histoire en citations - Directoire, Consulat et Empire

L'Histoire en citations - Dictionnaire

L'Histoire en citations - Seconde Guerre mondiale et Quatrième République

L'Histoire en citations - Révolution

L'Histoire en citations, collection de 11 livres numériques… à télécharger !

Comme dans toutes les (bonnes) librairies, vous pouvez feuilleter les livres avant d'acheter.

L'Histoire en citations - Gaule et Moyen Âge

L'Histoire en citations - Renaissance et guerres de Religion, Naissance de la monarchie absolue

L'Histoire en citations - Siècle de Louis XIV

L'Histoire en citations - Siècle des Lumières

L'Histoire en citations - Révolution

L'Histoire en citations - Directoire, Consulat et Empire

L'Histoire en citations - Restauration, Monarchie de Juillet, Deuxième République

L'Histoire en citations - Second Empire et Troisième République

L'Histoire en citations - Seconde Guerre mondiale et Quatrième République

L'Histoire en citations - Cinquième République

L'Histoire en citations - Dictionnaire